Unibail-Rodamco-Westfield : une nouvelle identité pour le leader des centres-commerciaux français


Article publié le : 04/07/2019

Unibail-Rodamco, le spécialiste français des centres-commerciaux, devrait changer de nom d’ici quelques jours après le rachat de Westfield, la prestigieuse enseigne anglo-saxonne. Il faut croire que la France prend les rênes en matière de développement de grandes foncières commerciales avec la fondation d’Unibail-Rodamco-Westfield (URW). L’opération à 21 milliards d’euros donnera naissance à un leader mondial pesant quelque 62 milliards.

Né en 2007 de la fusion entre Unibail et Rodamco Europe, le groupe français est premier coté de l’immobilier commercial au monde. Présent dans 13 pays, il est spécialisé dans la gestion, la promotion et l’investissement de grands centres commerciaux. Ses sites sont situés dans des villes majeures d’Europe. Rien qu’en région parisienne : le Forum des Halles, les Quatres Temps, le Carrousel du Louvre, Parly 2, Vélizy 2, So Ouest. On trouve également le Centre Alma à Rennes, Eurallile et V2 à Lille, La Part-Dieu et Confluence à Lyon, la Toison d’or à Dijon, des établissements à Madrid et Barcelone. Fin 2015, Unibail-Rodamco est à la tête de 72 centres commerciaux.

Annoncé le 12 décembre dernier, ce deal à 20,4 milliards d’euros ouvre à Unibail-Rodamco les portes des marchés américains et anglais en rajoutant 35 centres commerciaux dans son portefeuille. L’Australien Westfield construit, depuis ses débuts dans les années 1960, des malls plus spectaculaires les uns que les autres aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Les shopping centers du groupe australien sont désormais une référence mondiale. Au Royaume-Uni, les deux centres Westfield à Shepherd’s Bush et Stratford sont de véritables lieux de vie : des magasins, des dizaines de points de restauration, des casinos, des minigolfs ou des bowlings, des cinémas parmi les plus grands du pays. L’idée : faire vivre aux consommateurs une expérience shopping inoubliable afin de concurrencer la montée en puissance du e-commerce. Les propriétaires du groupe se voient en effet comme des animateurs de centres, et cela va jusqu’à faire venir Lady Gaga et Rihanna en hélicoptère pour donner des concerts exclusifs dans le Westfield londonien.

Ce nom familier et reconnu outre-Manche et outre-Atlantique permettra d’attirer des marques internationales déjà présentes dans les centres Westfield, ainsi que les clients en voyage. Une opération qui s’insère dans la logique de concentration du secteur.

Victoire Neyraud


Autres actualités