Tout savoir pour reprendre une entreprise en franchise


Article publié le : 02/02/2018

La reprise d’un point de vente sous contrat de franchise ne s’improvise pas. Cette problématique concerne un nombre croissant de réseaux matures qui sont confrontés au vieillissement d’une partie de leurs franchisés. Pic Inter vous guide pour mener à bien votre projet de rachat d’une entreprise franchisée.

 

Aux yeux de nombreux entrepreneurs, la reprise d’une entreprise en franchise présente de multiples avantages. Primo, cette opération comporte moins de risques puisque le repreneur prend possession d’une activité qui génère du chiffre d’affaires et qui dispose d’une solide base de clients et d’une notoriété locale avérée. Par ailleurs, le repreneur financera plus facilement son projet entrepreneurial, les établissements bancaires pouvant analyser la situation financière de l’entreprise franchisée à céder.

 

Contrairement à une transaction d’une entreprise classique, la vente d’un point de vente sous contrat de franchise implique trois intervenants : l’acquéreur, le vendeur mais aussi le franchiseur. Pour rappel, la franchise est un réseau organisé et structuré par une entreprise qui octroie l‘utilisation de son image de marque et de son savoir-faire aux entreprises franchisées. Régulièrement incluse dans les contrats de franchise, la clause intuitu personae implique que le franchisé et le franchiseur se choisissent mutuellement pour ce qu’ils sont. De ce fait , lorsque le franchisé désigné par le contrat est amené à changer, un nouveau contrat doit être signé entre le repreneur et l’enseigne. En conséquence, un franchiseur peut très bien refuser la candidature du repreneur, au motif que le profil, les motivations ou les compétences du repreneur ne correspondent pas aux attentes de la franchise !

Une situation susceptible de mettre à mal les négociations entamées entre le vendeur et l’acquéreur , la nature du fonds de commerce exploité étant remise en cause. En effet, sans son enseigne originelle, la valeur de l’entreprise à vendre peut fortement être dépréciée. Attention ! la signature d’un nouveau contrat de franchise est souvent corrélée au paiement des droits d’entrée nécessaires pour intégrer le futur réseau de franchise. Sachez que le montant demandé peut être négocié, notamment si le vendeur accompagne le repreneur un certain temps pour lui transmettre le savoir-faire de l’enseigne. D’une manière générale, le rachat d’une entreprise franchisée est une opération souvent plus onéreuse que l’investissement demandé pour une création ex nihilo. Que ce soit le rachat du stock, le droit d’entrée ou le droit au bail, de nombreuses composantes sont à prendre en compte pour boucler votre plan de financement.

 

Une entreprise franchisée retient votre attention ? L’analyse complète de la santé financière de l’établissement doit être minutieusement menée. Dans la mesure du possible, faites-vous accompagner par des spécialistes pour auditer les postes clés de l’entreprise : contrats de travail, comptabilité, composition des stocks, vérification des différents contrats commerciaux, emprunts bancaires, etc. Au-delà de ces considérations comptables et commerciales, déterminez avec soin le rôle du patron franchisé dans la réussite de l’entreprise visée. En effet, la clientèle peut être particulièrement attachée à la personne même du dirigeant ; une logique qui prévaut notamment dans les salons de coiffure ou les instituts de beauté.

 

Pour vous aider à amorcer votre projet professionnel sur des bases solides, Pic Inter propose un large choix d’entreprises et de commerces à vendre en France et à l’international.

 


Autres actualités