Reprendre un magasin bio


Article publié le : 09/01/2019

Reprendre un magasin bio nécessite un minimum de préparation. Tour d’horizon sur les tendances du marché, les astuces pour faire décoller votre chiffre d’affaires et les démarches à respecter.

Évolution du marché bio

Le marché du bio ne cesse de croître ces dernières années avec un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros en 2018. Cette tendance s’explique par la prise de conscience grandissante des consommateurs qui sont plus soucieux de leur alimentation et des produits qu’ils utilisent au quotidien. Les producteurs l’ont bien compris. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à se plier dans ce critère qualitatif. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine et Occitanie affichent le plus grand nombre de conversions. La viticulture, les légumes et les grandes cultures sont les trois plus grandes filières qui s’y démarquent.

Conseils pour booster l’activité

Selon les études, plus de 90 % des Français se tournent vers les produits bio. Un chiffre qui s’est envolé comparé à 2015. De ce fait, reprendre un magasin bio constitue une aubaine. Voici quelques recommandations pour réussir cette entreprise :

  • Proposer des services annexes ou prévoir des opérations ;
  • Fournir une carte de fidélité ;
  • Éviter les prix prohibitifs ;
  • Mettre en avant les produits de producteurs locaux ;
  • Offrir des produits d’appel pour inciter à la fidélisation.

Les démarches juridiques

Avant de reprendre un magasin bio, assurez-vous que le vendeur vous remette les bilans comptables, les comptes de résultats et les annexes du bilan des trois dernières années au moins si la boutique a plus de trois ans. Vous devez également avoir à votre disposition un état du chiffre d’affaires de chaque mois. Concernant les droits d’enregistrement, il incombe au repreneur de les payer. Par la suite, il est possible de signer l’acte de vente définitif. Pour ce qui est de l’acte de cession, il reprend les éléments inclus dans le protocole d’accord, sauf si de nouveaux détails sont apparus entre temps et qu’ils peuvent modifier le prix, les conditions ou encore les clauses.

Les autres démarches à effectuer

Avant de signer l’acte de vente, vous devez prendre contact avec le propriétaire du fonds de commerce et signer la reprise de bail commercial. À noter que les conditions de location peuvent éventuellement être différentes. Vous devez ensuite publier un avis de cession au Bodacc (Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales) ainsi que dans un journal d’annonces légales, puis rédiger les statuts de votre entreprise si vous souhaitez reprendre le magasin sous forme de société. Enfin, vous devez effectuer des démarches pour obtenir votre immatriculation auprès du CFE.


Autres actualités