Le marché des pressings blanchisseries en pleine restructuration


Article publié le : 30/04/2018

Depuis plusieurs années, le marché des pressings / blanchisseries teintureries de détail connaît une profonde mutation. Le secteur, qui comptait plus de 8 000 établissements en l’an 2000, s’articule désormais sur un réseau d’environ 4000 pressings. Différents facteurs expliquent cette restructuration. Les pressings traditionnels ont dû faire face à une concurrence exacerbée, matérialisée par l’essor des pressings et teinturiers discount qui mènent une guerre des prix pour capter des parts de marché. Confrontés aux soubresauts de la crise économique, les ménages ont progressivement enlevé l’entretien des textiles de leurs postes de dépense prioritaires. Enfin, la réglementation qui encadre la profession s’est durcie dans les années 2000. Les professionnels ont dû consentir à d’importants investissements pour la mise aux normes de leurs installations (en particulier les machines à laver qui ont plus de 15 ans). Par ailleurs, du personnel a dû être recruté en vue d’être en conformité avec la législation qui impose la surveillance humaine au sein des laveries qui utilisent des machines de lavage à sec.

En France, le marché des pressings est encore dominé par les indépendants qui représentent plus de 60 % de l’activité globale du secteur. En 2014, le secteur a généré un chiffre d’affaires estimé à 738 millions d’euros.

Les franchises spécialisées sont en plein essor et séduisent une frange d’entrepreneurs soucieux de s’appuyer sur le savoir-faire et la notoriété d’une enseigne nationale pour concrétiser leur projet professionnel. Pour autant, de nombreuses opportunités de reprise d’un pressing existent pour démarrer son activité sur des bases solides. Voici quelques recommandations pour déterminer la valeur d’un fonds de commerce pressing-blanchisserie.

 

Comment évaluer un fonds de commerce pressing

Dans la majeure partie des cas, la valeur d’un pressing s’apprécie en fonction du chiffre d’affaires annuel moyen enregistré lors des trois dernières années. Selon le barème fiscal Francis Lefèbvre, un pressing s’évalue dans une fourchette comprise entre 70 et 100 % du chiffre d’affaires annuel TTC. De son côté, la Fédération Française des Pressings et Blanchisseries estime que le barème fixé à 80 % du chiffre d’affaires TTC est le plus approprié. En 2016, le chiffre d’affaires moyen d’un pressing / blanchisserie était de 81 000 € selon la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA).

Naturellement, la fourchette de prix obtenue doit être corrigée suivant les caractéristiques propres à l’affaire. En effet, un certain nombre d’éléments sont à prendre en considération pour majorer ou minorer le prix de vente estimé, tels que :

 

  • la qualité de l’emplacement :visibilité et accessibilité du local, la fréquentation de la rue ou de la zone commerciale où est implanté le pressing,

  • la zone de chalandise,

  • l’environnement concurrentiel,

  • la typologie de la clientèle : montant du panier moyen, taux de fidélisation client,

  • les spécificités de l’activité : sa notoriété, les services et produits les plus appréciés, la politique tarifaire, les performances du site internet,

  • l’état du local et du matériel professionnels,

  • les compétences et le sens du service du personnel,

  • l’évolution du chiffre d’affaires

 

Plus que jamais, un pressing doit être pensé non plus comme un lieu pour entretenir son linge mais comme un espace propice pour se détendre ou travailler. Dans cet esprit, les professionnels du secteur rivalisent d’ingéniosité en développant des concepts novateurs, tels que les cafés laveries ou encore les pressings proposant un accès à internet à haut débit. D’autres indépendants, misent sur une qualité de service irréprochable. La forte progression des pressings écologiques s’inscrit en droite lignée des nouveaux modes de consommation axés sur le respect du développement durable. Pour les plus technophiles, des pressings en ligne se développent : les vêtements sont déposés dans une consigne automatique, puis le consommateur est alerté dès que ses affaires sont prêtes.

 

Vous souhaitez acheter ou vendre votre pressing ? Spécialiste de la vente de commerces depuis 1973, Pic Inter s’engage avec un service complet pour vous aider à réaliser votre projet dans les meilleures conditions.
 


 

 


Autres actualités