Le marché des maisons d’hôtes


Article publié le : 03/11/2018

Les maisons d’hôtes figurent parmi les structures d’hébergement qui accueillent les touristes. Ce secteur tend aujourd’hui vers la professionnalisation et la montée en gamme.

Généralités

D’après les études menées sur ce mode d’hébergement chez l’habitant, le nombre des acteurs ne cesse de croître. En 2015, près de 23 000 maisons d’hôtes ont été recensées pour environ 61 000 chambres, soit 2,65 chambres par loueur. Si 50 % de ces établissements sont gérés de façon indépendante, l’autre moitié fait partie des labels nationaux à l’instar de Cléavacances, Fleurs de soleil ou Gîtes de France. Le nombre de maisons d’hôtes dans l’Hexagone est appelé à augmenter au cours des années à venir pour répondre aux besoins des touristes. En effet, les pouvoirs publics se sont fixés pour objectif d’accueillir plus de 100 millions de touristes par an d’ici 2020. Une telle affluence de visiteurs devrait améliorer le taux d’occupation des chambres, qui se situe aujourd’hui à 30 %. Il est à noter que le taux d’occupation varie en fonction de la localisation des maisons d’hôtes.

Une offre qui s’améliore

Les études menées dans ce secteur montrent également que les loueurs tendent à se professionnaliser. En outre, les maisons d’hôtes gagnent les villes et montent en gamme. Désormais, elles ciblent aussi bien les touristes que les professionnels en déplacement en quête d’un pied-à-terre convivial. Pour ce faire, les loueurs mettent à la disposition de leurs clients des télévisions par satellite, des jardins privatifs, des piscines, des spas, ainsi que du mobilier design. Ils compensent leurs investissements sur les tarifs des prestations qui tendent à augmenter. Ainsi, le prix moyen de la nuitée se situe à 86 € pour une chambre double tandis que le repas est facturé 24 € par personne.

Divers canaux de distribution

Les maisons d’hôtes privilégient l’e-distribution pour faire connaître leurs offres. Cette stratégie découle du fait que les touristes sont de plus en plus nombreux à passer par les centrales de réservation comme Booking.com, Hôtels.com ou Expedia pour planifier leur séjour. Cependant, les commissions prélevées par ces sites sont élevées. À noter que les plateformes de mise en relation entre particuliers comme Airbnb ou Housetrip constituent
également des canaux de distribution. Toutefois, ces dernières favorisent également la concurrence avec des particuliers qui mettent leur logement en location sans nécessairement se soumettre aux obligations déclaratives et fiscales.


Autres actualités