Le marché de la transmission de fonds de commerce en France stagne


Article publié le : 02/11/2017

Selon le sixième baromètre du Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (BODACC), le marché de la transmission de fonds de commerce est resté relativement stable en 2015. Établie en partenariat avec Altares, cette étude décrypte les cessions de fonds de commerce en France enregistrées entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015. Lors de cette période, 39 835 fonds de commerce ont fait l’objet d’une transaction, soit une baisse de 10 % par rapport à la moyenne observée ces cinq dernières années. En 2015, le prix moyen d’un fonds de commerce se situait autour de 180 000 €, une valeur en recul de 5 % par rapport à l’année précédente. Néanmoins, cette moyenne cache de sévères disparités suivant les régions et les secteurs d’activités.

 

La restauration, les débits de boisson, le commerce et l’hébergement : les secteurs qui dynamisent les reprises de fonds de commerce

 

Depuis plusieurs années, les secteurs du commerce et de l’hébergement, de la restauration et des débits de boisson portent le marché de reprise de fonds de commerce. En 2015, ces activités représentaient 57 % des transactions de commerces en France (soit 1600 reprises). Le prix moyen se situe aux alentours de 80 000 € pour un établissement spécialisé dans la restauration rapide, aux alentours de 160 000 € pour un restaurant traditionnel ou un débit de boissons. De son côté, un hôtel ou un hébergement similaire se négocient autour de 370 000 €.

Les salons de coiffure, les boulangeries-pâtisseries, les entreprises du bâtiment ou encore les ateliers de réparation de véhicules suivent la marche. Quelle que soit la taille des entreprises cédées, les valorisations des fonds de commerce tendent à baisser depuis cinq ans. Pour autant, le prix des fonds des très petites entreprises s’est stabilisé, voire a augmenté pour les petites structures qui n’emploient pas de salariés.

 

Tous secteurs confondus, le sixième baromètre du Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales démontre de grandes disparités tant en valeur qu’en délai de vente d’une région à l’autre. L’Île- de- France et les Hauts-de-France (ex Picardie et Nord-Pas-de-Calais) sont les régions les plus dynamiques avec une valorisation moyenne des fonds de commerce supérieure à 200 000 €. Dans la même veine, la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion tirent leur épingle du jeu avec des valorisations très au-dessus de la barre des 200 000 €. Pour le délai moyen d’une vente, la moyenne nationale se situe autour de 437 jours ; la région Bourgogne- Franche-Comté se démarquant par un temps moyen de vente de 256 jours.

 

Près de la moitié des repreneurs se lancent dans l’aventure entrepreneuriale pour la première fois. Si le nombre de repreneurs diminue, la reprise d’un fonds de commerce est souvent synonyme de pérennité. En effet, près de 88 % des repreneurs de 2010 étaient toujours en activité 5 ans après. Une dynamique qui contraste avec le taux de survie à cinq ans des entreprises créées qui s’élève à 51 %, tous secteurs confondus (source INSEE). Spécialiste de la vente de commerces et d’entreprises , Pic Inter est le partenaire idéal pour vous accompagner au mieux dans la réalisation de votre projet.


Autres actualités