Le marché de la pizza en quête d’innovation pour conserver son leadership


Article publié le : 22/11/2017

Produit phare de la restauration commerciale, la pizza perd peu à peu de son attractivité dans un environnement extrêmement concurrentiel où les acteurs rivalisent d’ingéniosité pour capter de nouvelles parts de marché. Ce constat a été établi par le cabinet spécialiste Gira Conseil qui pointe un net recul du marché de la pizza en 2016. Durant cette période, les français ont consommé 745 millions de pizzas, soit une baisse de près de 50 millions d’unités sur un an (-9,03% par rapport à 2015). En conséquence, le chiffre d’affaires généré par le secteur est en recul de 10,89 % par rapport à 2015 pour atteindre le seuil de 4,58 milliards d’euros. Pour autant, la pizza reste une valeur sûre dans le paysage de la restauration commerciale française. En effet, la France représente, après les États-Unis, l’un des plus gros marchés en terme de consommation par habitant.

 

L’érosion des parts de marché de la pizza s’explique avant tout par le succès croissant de nouvelles formes de restauration. Le burger, le bagel ou encore la restauration fast casual ont vu leur vente exploser ces dernières années car ils correspondent en droite lignée aux nouvelles attentes des consommateurs recherchant des produits sains, équilibrés et commercialisés au juste prix. Face à cette nouvelle concurrence, le secteur de la pizza n’a pas su réagir pour s’adapter. Néanmoins, certains acteurs parviennent à tirer leur épingle du jeu en proposant une expérience client novatrice. Des enseignes ont ainsi fait le choix de l’authenticité et de la qualité gastronomique pour percer sur ce secteur. La jeune franchise Basilic & Co en est la parfaite illustration. Proposant des pizzas réalisées à partir d’ingrédients du terroir, l’enseigne, qui compte 8 établissements, enregistre une croissance continue et souhaite ouvrir 10 nouvelles adresses en 2018. Enfin, certaines pizzerias napolitaines telles que Popolare à Paris ou Papa Rafaele à Lillle rencontrent un franc succès avec leurs pizzas premium. Une offre qui pourrait s‘étendre dans les grandes villes de l’hexagone.

 

Avec près de 48% des volumes écoulés en France (contre 25% en grande distribution), les restaurants italiens et les pizzerias dominent toujours le marché, avec une part prépondérante d’indépendants. Pour autant, les chaînes spécialisées, à l’image de l’enseigne Del Arte qui appartient au groupe Le Duff, n’ont de cesse d’étoffer leur réseau de restaurants. Ce réseau, qui compte à ce jour 177 établissements, poursuit un rythme de croissance de 15 à 20 ouvertures annuelles. De son côté, le géant américain Domino’s Pizza multiplie les opérations de croissance externe pour atteindre rapidement le seuil des 400 restaurants. Pour continuer à faire recette, les professionnels de la pizza n’ont d’autre choix que d’innover ou d’étoffer le maillage de leurs réseaux de points de vente consolidant ainsi leur activité.


Autres actualités