La vitalité éclatante du commerce d’articles de sport


Article publié le : 21/02/2018

En constante progression depuis les années 2000, le commerce d’articles de sport se classe sans conteste parmi les secteurs les plus dynamiques du commerce de détail. En 2016, le marché du sport, en progression de 2,7 % par rapport aux résultats enregistrés l’année précédente, a généré un chiffre d’affaires de 10,98 milliards d’euros TTC. De multiples facteurs expliquent cette dynamique. Que ce soit en loisir ou dans un club en tant que licencié d’une fédération sportive, la pratique sportive est en plein essor en France. La marche, la natation, le vélo et le footing sont en tête des activités pratiquées ; ces activités séduisent en raison de l’absence de contraintes de matériel, d’espaces ou d’infrastructures. A l’heure où les ménages accordent une part grandissante aux loisirs et au bien-être, le sport est plébiscité tant il concilie à merveille bienfaits physiques, lien social et dépassement de soi. Dans ce contexte, les dépenses en articles de sport et de loisir explosent, d’autant que la forte concurrence entre les distributeurs tend à diminuer le prix de ces biens de consommation.

 

Avec plus de 75 % de parts de marché, le commerce spécialisé domine largement le marché de la vente d’articles de sport et de loisir. Élue enseigne préférée des Français selon le dernier classement établi par le cabinet de conseil en stratégie OC&C, la marque Décathlon compte plus de 11175 magasins répartis dans plus de 28 pays. Ce géant de la distribution d’articles de sport à bas prix a généré en 2017 un chiffre d’affaires HT de 3,4 milliards d’euros en France. Derrière ce mastodonte, la concurrence s’intensifie, à l’image de l’enseigne Intersport qui a dégagé 1,8 milliard d’euros de recettes en 2016. Pour conquérir de nouvelles parts de marché, ces enseignes spécialisées adoptent des stratégies agressives pour faire face à un environnement concurrentiel de plus en plus exacerbé. En dehors du sponsoring de grandes compétitions sportives, les initiatives se multiplient pour se démarquer : déclinaison du concept de l’enseigne pour qu’il s’adapte aux petites surfaces, élargissement de l’offre proposée, mise en place d’un espace dédié à une pratique sportive au sein du magasin, etc. La vitalité du secteur de la distribution d’articles de sport aiguise également l’appétit de la grande distribution , mais également celui des fabricants qui entendent capitaliser sur la notoriété de leur marque en lançant leur réseau de points de vente. Enfin, l’activité des sites marchands spécialisés dans la vente d’articles de sport est en progression. Seul bémol, les ventes sont essentiellement portées par le discount.

Dans ce contexte, les commerçants indépendants tendent à se regrouper au sein de structures en vue de négocier au mieux les conditions pour distribuer les produits des plus grandes marques. Plus que jamais, le salut de ces professionnels de la distribution passe par leur capacité à prodiguer des conseils éclairés auprès de leur clientèle. Le sport étant très sensible aux phénomènes de mode, tout l’enjeu est de bien appréhender l’évolution du marché pour mieux se positionner sur les mouvements porteurs.


Autres actualités