Comment réussir son projet de reprise d’un restaurant


Article publié le : 09/09/2019

Comme pour toute aventure entrepreneuriale, un projet concret et réfléchi constitue le meilleur point de départ pour bâtir son activité sur des bases solides. La reprise d’un restaurant ne déroge en rien à cette règle. De nombreux critères sont à prendre en considération pour relever ce défi et s’affranchir d’éventuelles déconvenues. Spécialiste de la vente de fonds de commerce depuis 1973, Pic Inter vous guide pour choisir le restaurant à vendre qui réponde en tout point à votre business plan et aux spécificités de votre zone de chalandise.

Analyser la santé financière du restaurant à reprendre

En premier lieu, l’analyse détaillée de la performance financière du restaurant à reprendre s’impose comme une évidence en vue d’évaluer la rentabilité et la capacité de l’établissement à générer de la trésorerie. A ces fins, étudiez avec attention le chiffre d’affaires réalisé par le vendeur du restaurant au cours des trois derniers exercices comptables. Abstenez-vous de porter des jugements hâtifs si vous observez une baisse significative ou, a contrario, une nette hausse du chiffre d’affaires dégagé par la structure. Affinez votre réflexion en prenant en compte le taux de remplissage, l’évolution de la fréquentation, mais aussi toutes les décisions stratégiques qui ont pu impacté l’activité (modifications des horaires et/ou des jours d’ouverture, hausse des prix, etc.).

Pour mesurer efficacement la rentabilité financière du restaurant et son potentiel en termes de performances économiques, l’analyse de l’EBE retraité est particulièrement recommandée. Cet indicateur, qui reprend le montant de l’excédent brut d’exploitation auquel on ajoute ou on retranche des éléments mentionnés au bilan, est particulièrement utile pour évaluer la capacité financière d’un commerce. Le recours à un expert-comptable se révèle une aide précieuse pour analyser les comptes annuels du restaurant à céder et vous fournir des renseignements clés.

L’étude du bail commercial en cours

En dehors des performances financières du fonds de commerce, la qualité d’un restaurant à reprendre s’apprécie en fonction des spécificités du local et de la zone de chalandise. Naturellement, l’établissement doit offrir suffisamment de possibilités d’agencement pour vous permettre d’aménager les lieux à votre guise. La profession étant très réglementée, assurez-vous que le local respecte toutes les normes de sécurité imposées par l’État. Dans le cas contraire, des travaux de remise en conformité devront être budgétisés. La qualité des biens professionnels doit également faire l’objet d’une attention particulière, car elle influe sur la négociation du prix de vente. L’analyse approfondie du bail commercial est une étape indispensable pour :

  • apprécier la durée restante à courir,
  • vérifier si la destination du bail est conforme avec l’activité de restauration envisagée,
  • prendre connaissance du montant du loyer et les modalités de révision.

Comment définir le local idéal pour son activité

En fonction des caractéristiques de l’activité commerciale que vous comptez exercer, l’emplacement joue un rôle plus ou moins important dans le processus de sélection d’un restaurant à reprendre. Attardez-vous en priorité sur la zone de chalandise, élément clé qui conditionne la réussite de votre projet entrepreneurial. Multipliez les visites sur place pour apprécier le dynamisme et le profil de la clientèle qui fréquente le quartier. Une analyse approfondie de l’environnement concurrentiel est indispensable pour identifier les propositions de valeur les plus à même de valoriser votre établissement. Ensuite, étudiez le profil de la clientèle qui fréquente le restaurant que vous souhaitez reprendre. Celle-ci est-elle de passage ou bien constituée d’habitués ? Évaluez le budget moyen, les plats les plus populaires et les menus qui marchent le mieux. À votre charge de capitaliser sur ces mets pour asseoir le bon développement de votre activité.

La reprise d’un fonds de commerce d’un restaurant n’est rien sans la prise en compte du capital humain. Dans le domaine de la restauration, le succès repose avant tout sur le savoir-faire culinaire proposé par le chef de cuisine. La notoriété de l’établissement étant étroitement liée à la qualité de la carte proposée, le départ du chef en place peut fortement impacter le développement commercial d’un restaurant. De même, tous les salariés  occupant un poste clé doivent être sondés pour juger de leur compétence, mais aussi pour connaître leur souhait ou non de poursuivre l’aventure à vos côtés.

Pour vous permettre d’amorcer votre projet professionnel sur de solides bases, Pic Inter propose de nombreuses annonces de restaurants à vendre. N’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier de conseils avisés et d’un accompagnement personnalisé.


Autres actualités