Gérer les risques clients


Afin d’éviter que les dettes des clients ne s’accumulent, il est possible d’imposer un paiement comptant à ceux qui n’ont pas respecté les échéances de leurs anciennes factures. Vous pouvez également procéder à une réduction progressive des délais de paiement des clients ou leur exiger un chèque certifié. Evitez toutefois d’imposer des délais de paiement discriminatoires car une telle attitude donne aux clients le droit de réclamer en justice des dommages et intérêts.

La modification des conditions générales de vente constitue également une option intéressante pour mieux maîtriser les risques clients. Sachez toutefois qu’une telle modification doit être appliquée de manière systématique à l’ensemble de la clientèle. Si cette procédure n’est pas respectée, les clients peuvent porter l’affaire en justice et qualifier cette mesure de pratique discriminatoire.

Vous devez savoir que si le client ne s’est pas encore prononcé quant à sa décision de payer en intégralité le prix des marchandises, il est possible de suspendre la validation de la commande. En optant pour cette alternative, vous ne remettez pas en cause le contrat conclu ; vous ne faites que le suspendre.

Pour pouvoir suspendre un contrat, il est conseillé de demander au client le versement d’un acompte. Cette situation vous donne la possibilité de reporter vos obligations jusqu’à ce que la somme due soit payée en intégralité par le client. Respecter cette démarche permet d’éviter que le client ne conteste et de garder sa bonne foi en cas de poursuite judiciaire.


Autres actualités