Cibles de l’affacturage


L’affacturage était auparavant un système vers lequel les sociétés en difficulté financière se tournaient lorsque leurs banquiers commençaient à les ignorer. Les établissements de crédit quant à eux ne gardaient que les clients qui n’ont aucun problème.

Depuis quelques temps, une baisse de la clientèle s’observe dans les banques vu que les prêts sont désormais soumis à diverses contraintes. Les banquiers sont alors plus prudents dans l’offre de crédits aux entreprises.

Ayant longtemps critiqué le système de factoring, les banques en sont devenues de vraies adeptes. De nombreux établissements bancaires ont créé des filiales qui exercent dans l’affacturage. Pour les banques, il s’agit d’une bonne alternative pour minimiser les risques.

Le factoring est ainsi devenu très courant en raison de l’élargissement de l’offre et de l’arrivée de nouveaux acteurs dans le domaine.

Le factoring n’est plus vu comme un dernier recours mais un outil qui permet de faire face à des situations précises. Ce système peut, par exemple, être avantageux pour une entreprise qui connait une baisse de performance et qui est sur le point de voir son chiffre d’affaires chuter. Grâce au factoring, la société en question peut empêcher ses lignes de trésorerie de se dégrader.

Même les entreprises qui sont sur le point de fermer leurs portes en raison d’un gros problème financier peuvent bénéficier du factoring. En effet, le factor ne se base pas sur la situation de l’entreprise pour octroyer le financement mais sur la valeur et la qualité de ses clients.

Les entreprises en forte croissance peuvent également recourir au factoring afin de combler leurs besoins en trésorerie qui augmentent en même temps que leur chiffre d’affaires. Une simple banque n’est plus en mesure de suivre le besoin en financement de ces sociétés tandis que le factor en est toujours capable étant donné que sa logistique a été mise en place spécifiquement pour assumer cette tâche.

Il faut noter que le factor peut adopter une stratégie financière globale qui dépasse le besoin immédiat de trésorerie.


Autres actualités