Affacturage : définition


Le premier service de ces sociétés concerne l’assurance-crédit. Cette couverture permet aux entreprises de se mettre à l’abri des risques d’impayés. Les impayés sont en effet considérés comme des sinistres et sont couverts jusqu’à 100 % hors taxes par l’assurance-crédit. Cette dernière fonctionne de la même manière que d’autres types d’assurances.

Le second service se rapporte à la gestion du poste clients notamment l’encaissement, la comptabilisation, la relance et le recouvrement des factures. Ce dernier service est relatif à l’avance de trésorerie sur une partie ou la totalité des créances clients que la société n’a pas encore perçues. Les créances sont par la suite cédées au factor qui mesure généralement les risques avant d’accepter d’endosser cette responsabilité. Le factor ne s’engage pas dans le financement des créances si les clients ne sont pas solvables.

Si le financement de la créance est accordé, les sommes correspondantes sont versées dans le compte de la société sous 48 heures.

Les sociétés d’affacturage exigent généralement des entreprises qui sollicitent le troisième service de prendre d’abord les deux premiers. En d’autres mots, l’assurance-crédit et la gestion du compte client sont obligatoires tandis que le financement, le plus intéressant, est facultatif.

Il faut savoir que le premier service offert par les sociétés d’affacturage s’obtient facilement et au meilleur tarif auprès d’une société spécialisée. Le second, quant à lui, peut être confié à des experts de la relance et du recouvrement. Seul le troisième service constitue un réel atout dans la mesure où les sociétés d’affacturage sont bien placées pour obtenir rapidement la trésorerie.

Avant de recourir au factoring, les créditeurs doivent analyser leurs besoins avant de lancer un appel d’offres aux différents prestataires. Le but est d’obtenir une formule sur-mesure auprès d’une quelconque société d’affacturage.


Autres actualités