Les principes de la levée de fonds


Peuvent nécessiter une levée de fonds : la recherche, les investissements conséquents, les revenus décalés dans le temps et le développement commercial.

Pour bénéficier d’une levée de fonds, votre projet doit avoir un positionnement stratégique attrayant pour que la revente de la société puisse être envisagée. De même, il doit présenter de fortes perspectives de croissance du chiffre d’affaires et une bonne rentabilité.

Les formes de levée de fonds :

Les formes de levée de fonds diffèrent suivant la phase de vie de l’entreprise et les besoins associés à cette phase. Ainsi, on distingue :

  • le capital Amorçage : les fonds seront utilisés pour financer le lancement de l’activité et satisfaire les premiers besoins,
  • le capital Développement : les fonds serviront à financer le développement de l’entreprise et à accélérer sa croissance.

Les investisseurs :

Les investisseurs sont généralement des capital-risqueurs (des investisseurs professionnels qui participent de façon minoritaire et temporaire au capital de l’entreprise), des business angels (des particuliers qui investissent leur argent personnel et accompagnent les jeunes entreprises) ou des fonds d’amorçage (investissements d’avenir initiés par l’Etat). A la différence des capital-risqueurs qui investissent pour des sommes très élevées, les business angels interviennent sur des montants de l’ordre de 50.000 à 500.000 euros.

Ils privilégient notamment les entreprises innovantes ou les start-up à fort potentiel de développement, dans la mesure où leur objectif est d’obtenir des plus-values à court terme.

En participant au capital social de la société, les investisseurs en deviennent actionnaires. De ce fait, ils participent aux assemblées générales de l’entreprise et bénéficient des mêmes prérogatives que les autres actionnaires.


Autres actualités