Création d’entreprise : Êtes-vous prêt ?


Avant de vous lancer, étudiez l’adéquation de votre projet avec votre vie personnelle. Demandez-vous si vous avez le temps et l’énergie nécessaire pour la mise en œuvre. Bref, vous devez étudier toutes les conditions et les contraintes personnelles avant de lancer votre projet.

Les contraintes

En principe, tous les futurs chefs d’entreprise sont confrontés à des contraintes qui sont d’ordre financier et familial. Demandez-vous quelles sont les vôtres.

  • Sur le plan financier :

Avez-vous des problèmes financiers ? Devez-vous rembourser des crédits ? Les revenus que vous envisagez d’obtenir sont-ils rationnels par rapport aux potentialités de votre projet ? Êtes-vous en couple ? Si c’est le cas, est-ce que le salaire de votre conjoint suffira à couvrir les charges familiales pendant le lancement de l’entreprise ?

  • Sur le plan familial :

Est-ce que vous avez des enfants à charge ? Quel âge ont-ils et quel est leur niveau de scolarité ? Vos proches ont-ils connaissance du temps que vous allez consacrer à votre projet ? Sont-ils d’accord avec votre projet ?

  • Le rôle du conjoint :

La présence et le soutien du conjoint sont nécessaires pour supporter le stress généré par la création d’entreprise. Outre le soutien moral, il peut également intervenir sur le plan économique : est-il capable d’assumer les charges financières du foyer durant le démarrage de votre entreprise ?

Votre régime matrimonial doit être adapté à votre projet : en cas de problème au sein de l’entreprise, quels effets cela aura auprès de votre conjoint ? En cas de divorce, y aura-t-il des répercussions sur l’entreprise ?

Voici une brève description des différents régimes matrimoniaux pour connaître et comprendre vos droits et ceux de votre conjoint :

  • Régime de la communauté réduite aux acquêts

Ce régime expose les biens propres du mari, les biens propres de l’épouse et leurs biens communs (obtenus pendant le mariage). Aucune des deux personnes n’a un droit sur les biens propres de l’autre (acquis avant le mariage).

Quels sont les droits du conjoint ?

Seul le chef d’entreprise assure la gestion de son entreprise. Toutefois, en cas de cession du fonds de commerce ou de l’immeuble affecté à sa profession, l’accord du conjoint est nécessaire.

  • Régime de la séparation des biens (établi devant un notaire)

Ce régime définit les biens propres de chaque époux. Les deux personnes gèrent en toute liberté leur patrimoine respectif. En cas de problèmes financiers de l’entreprise de l’un des époux, seuls ses biens propres seront saisis par les créanciers.

  • Régime de la communauté universelle (non recommandé pour les entrepreneurs)

Les biens propres de chaque époux au jour du mariage et les biens acquis pendant le mariage forment un ensemble.


Autres actualités