Comment pitcher son projet de startup à des investisseurs ?


3 « médias » sont utilisés dans la présentation d’un business plan. Leur maîtrise est importante pour être sûr d’obtenir un financement.

1.       La version texte

En général, il s’agit du média le plus complet. Cette version permet une transcription claire des grandes idées du business plan. Elle est cependant la plus difficile à créer. Cette difficulté ne vient pas uniquement du fait que de moins en moins de documents nécessite d’être écrits, mais aussi parce que cette étape requiert une certaine minutie.

2.       La version chiffrée

Ce média utilise les tableaux Excel. Il est utilisé pour valider les principales bases du business model : le plan de financement, de revenus et de coûts est validé par le compte d’exploitation et de cash flow. Cette version permet aussi aux investisseurs de voir à quel point le projet de l’entrepreneur est réalisable. Les chiffres doivent pas seulement être motivants et cohérents, mais doivent également inspirer confiance. Il est généralement recommandé de montrer une situation d’équilibre durant une période de 3 ans (ce délai dépend toutefois du secteur d’activité : dans la high-tech, plus de 3 ans inspirera peu confiance ; en revanche, dans le secteur des biotechs, un délai supérieur est plus censé).

3.       La version présentation

Ce média a souvent recours à Powerpoint et c’est là que le terme « pitch » prend tout son sens. Le document doit être suffisamment complet sans être trop long (12 transparents/slide en moyenne). Chaque transparent utilisé ne doit pas contenir trop de textes et c’est à l’entrepreneur d’étoffer le média. Les explications complémentaires aux transparents permettront aux investisseurs de se faire une idée précise du projet : positionnement, marché, originalité du produit, etc. La présentation idéale s’apparente à ceci : « Nous [la société] sommes un [métier] qui propose [une solution] aux [segments clients visés], leur apportant [un bénéfice unique et bien différentié] ». Et de continuer par : « Notre modèle économique consiste à [mode de monétisation du service ou du produit]. Nous prévoyons [chiffre d'affaire à 3 ans] avec un résultat net (ou marge brute) de x% ».


Autres actualités