Tout ce qu’il y a à savoir sur le capital social


  • Définition du pourcentage de détention de parts de chaque associé
  • La division des parts sociales de la société s’effectue selon les apports de chaque associé. Il est à noter qu’une part sociale est égale à une voix lors des prises de décision en assemblée générale. Ainsi, la constitution du capital social aide à déterminer la distribution des pouvoirs entre les associés.

    Exemple : deux associés créent une société avec un capital social initial de 20 000 €. Le premier associé a effectué un apport de 15 000 € soit 75 % du capital et le second associé a réalisé un apport de 5 000 € soit 25 % du capital. Cela implique que le premier associé détient 75 % des parts de la société et est majoritaire lors des prises de décision en assemblée générale.

  • Garantie de la solidité financière de la société
  • Que ce soit aux yeux des clients ou des fournisseurs, un capital social cohérent et proportionnel à la taille de la société représente une garantie de sa solidité financière.

  • Financement des premiers investissements
  • Lors de la création de la société, le capital social permet de financer le démarrage ainsi que le cycle d’exploitation de la société. De ce fait, il importe de réaliser une évaluation précise au cas où des investissements importants doivent être effectués. Le capital social doit permettre à l’entreprise de lancer l’activité et d’éviter les problèmes de trésorerie durant les premiers mois.

  • Démontrer la surface financière pour rassurer les partenaires
  • Le capital social représente un outil de communication financière qui permet de démontrer la surface financière de la société. Il s’agit d’une information publique mentionnée sur les supports de la société (site internet, extrait K-Bis…). Le capital social peut démontrer la fiabilité financière de la société aux partenaires de la société.

    Quelques conseils pour constituer le capital social

    Les associés doivent savoir distinguer la valeur du capital social de la société de la valeur de la société. Bien qu’une société possède un gros capital social, celle-ci peut avoir une faible valeur comme le cas d’une société ayant subi des pertes importantes financées par le capital social de départ. En revanche, une TPE ayant réalisé des bénéfices importants sans les distribuer possède une valeur importante mais un très petit capital. Quel que soit le montant du capital social, celui-ci doit faire l’objet d’une évaluation pour faciliter la gestion des premiers mois d’activité.


    Autres actualités