Les origines des Assises de l’entrepreneuriat


Le Pacte annonce les Assises de l'entrepreneuriat dans le troisième des huit leviers qui le composent. Ce troisième levier, intitulé "Accompagner la montée en gamme en stimulant l’innovation", comprend plusieurs démarches.

Loin d’être un programme politique, les Assises de l’entrepreneuriat ressortent tout de même d’une volonté politique de redresser l’économie. L'objectif affiché du ministère du Redressement productif auquel elle est rattachée est clair : doubler le nombre d'entreprises de croissance en France d'ici à 5 ans. La première priorité fixée par le président de la République pour cette année 2013, c’est la bataille pour l’emploi. Les entreprises et les entrepreneurs eux-mêmes ont un rôle majeur à jouer dans cette bataille. Pour ce faire, ils doivent pouvoir compter sur le meilleur environnement possible pour produire, investir, innover et exporter.

Qui participe aux Assises ?

Les groupes de travail sont pilotés par des personnalités appartenant au monde de l’entreprise englobant tous les secteurs d’activités.   Les chefs de file des différents groupes de travail sont accompagnés par une personnalité elle-même issue du secteur entrepreneurial : Mme Frédérique Clavel, présidente de l’Agence Pour la Création d’Entreprise (APCE).

Le comité de pilotage, animé par la ministre déléguée chargée des PME Fleur Pellerin, est composé de 50 membres :

  • ministères concernés par les problématiques de l’entrepreneuriat,
  • Association de Régions de France (ARF),
  • organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO) et patronales représentatives (CGPME, MEDEF et UPA),
  • chambres consulaires (CCI France, APCMA, APCA),
  • fédérations professionnelles de l’industrie et des services (GFI, GPS),
  • mouvement rassemblant les entrepreneurs sociaux,
  • experts de l’entrepreneuriat.

Autres actualités