Tout comprendre sur la SCIC et la SCOP


Ces statuts sont surtout créés afin de se protéger des actionnaires qui ne sont guidés que par les avantages, pour faire face à la prise de pouvoir des spéculateurs et pour servir de solution aux délocalisations à répétition.

Par la Société Coopérative et Participative (SCOP), chaque nouveau salarié est invité à souscrire une part du capital. Cette souscription relève de la propre initiative de l’employé, sans contrainte ni obligation. Avec ce statut, les travailleurs sont actionnaires majoritaires et actionnaires d’une entreprise. Possédant 65 % des droits de vote et au moins 51 % du capital social, les salariés qui deviennent co-entrepreneurs décident du partage des bénéfices tout en contribuant aux choix stratégiques de la société. Quel que soit le montant du capital investi, tous les salariés sont sur le même pied d’égalité en termes de devoirs et de droits. Une partie des profits est réservée au fonctionnement ou à la continuité des activités de l’entreprise tandis qu’une autre revient indiscutablement aux salariés. Cette forme d’entrepreneuriat coopératif ne cesse de se développer depuis sa date de création en 1884. La SCOP est présente dans bon nombre de domaines d’activités : 22 % dans l’industrie, 28 % dans le bâtiment et 50 % dans le secteur des services.

Par la Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC), toutes les personnes intéressées à titres divers et de bénéficiaires peuvent être réunies autour d’un même projet. Ce statut, créé en 2001, permet en effet de réunir les usagers, les particuliers, les bénévoles, les salariés, les entreprises, les associations, les collectivités publiques, etc. Favorisant le croisement des acteurs d’un même bassin d’emploi ainsi que la proximité, la SCIC s’inscrit dans une logique de développement local et durable. Produisant des biens et services répondant aux besoins collectifs d’une localité, elle présente un caractère d’utilité sociale et un intérêt collectif. De ce statut, on relève : le débat démocratique, la pratique du dialogue, la prise de décision collective, la formation à la citoyenneté, etc.



Autres actualités