Prêt à la création d’entreprise (PCE)


·         Les bénéficiaires sont :

- les personnes physiques ou morales en phase de création (n° Siren attribué) ;

- les PME en activité depuis moins de 3 ans (quel que soit le secteur d’activité) et n’ayant pas encore bénéficié d’un financement ;

Les entrepreneurs ne peuvent être en activité dans une autre société ou en être les dirigeants.

·         Le but est de :

- faciliter le financement de la première installation.

·         Les dépenses financées sont :

- la trésorerie de départ ;

- les investissements immatériels (frais commerciaux, publicité et aléas de démarrage à l'intérieur d'un programme de 45 000 euros HT).

·         Les modalités d’intervention sont :

- un prêt, sans garantie ni caution personnelle, de 2 000 à 7 000 euros. La durée de remboursement est de 5 ans avec 6 mois de différé d’amortissement du capital et de paiement des intérêts.

Il est accompagné d’un concours bancaire de plus de 2 ans d’un montant au moins égal au double du PCE. Dans les ZUS et les DOM, le concours bancaire peut être équivalant au montant du PCE.


Autres actualités