La génération Y : profil et mode d’intégration en entreprise


Qui sont ces jeunes de la génération Y ?

Ils ont entre 18 et 34 ans. Ils sont branchés NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) et les manipulent avec adresse. On les appelle « génération Y » ou « génération Google ».

Comment fonctionne la génération Y ?

Pour être motivé, le jeune Y doit trouver du sens à sa collaboration : la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), le Développement Durable et l’éthique sont pour lui d’une importance capitale. Doté d’une faculté d’assimilation rapide, il apprend vite mais exige aussi une réponse immédiate à ses demandes, ainsi qu’un feed-back immédiat sur ses réalisations.

Pourquoi est-il difficile d’intégrer une génération Y au sein d’une entreprise ?

Les jeunes de la génération Y ont tendance à bousculer les normes et ont du mal à entrer dans le moule « traditionnel ». Pour eux, il est normal de traiter tout le monde sur le même pied d’égalité. Loin de vouloir être impertinent, il est juste en accord avec son mode de raisonnement.

Comment procéder pour mieux intégrer une génération Y ?

Du fait de son fonctionnement, il est parfois difficile pour le manager d’intégrer un jeune Y. Selon les explications de Julien Pouget, spécialiste du management et des ressources humaines, « ce qui intéresse les Y c’est le résultat, pas la façon de le trouver. Ils considèrent le manager comme un véritable moteur de recherche qui doit pouvoir apporter des réponses à tout et à tout moment ». Reste à agir comme tel donc puisque l’avenir se fera forcément avec eux. Le dialogue est alors essentiel pour accorder les points de vue et les valeurs afin d’avancer ensemble. En outre, la responsabilisation est un bon moyen pour motiver le jeune Y, en quête de sens de son travail. Un peu comme à la manière d’un parent avec un enfant, le manager doit rester à l’écoute, accorder du respect et de la considération au jeune Y.



Autres actualités