L’efficacité des aides publiques aux entreprises. Quelles priorités pour la compétitivité française ?


L’enquête porte sur les aides accordées aux entreprises de toutes les tailles. Une attention particulière a cependant été portée sur les TPE, les PME et les ETI. Les aides à la création, à la reprise et à la restructuration d’entreprise ne sont pas prises en compte.

Les résultats de l’étude ont été publiés dans un ouvrage de 39 pages édité en février 2013. Ils se fondent en particulier sur :

- une enquête quantitative mise en place entre le 3 septembre et le 30 octobre 2012 auprès d’un collège de 250 PME et ETI. Ces dernières ont été choisies dans la base de données clients du cabinet Ernst & Young ;

- des entretiens qualitatifs effectués auprès d’entrepreneurs, d’organisations représentatives des PME et des ETI ainsi que de structures d’accompagnement ou d’administrations publiques.

L’enquête tourne autour de 3 principaux points :

- les objectifs des entreprises et les soutiens auxquels elles concourent ;

- la facilité d’accès aux aides publiques ;

- l’efficacité des aides selon l’avis des entreprises.

Selon Ernst & Young, 7 enseignements peuvent être tirés de cette enquête :

- les aides publiques sont reconnues comme nécessaires par les entreprises. En revanche, celles-ci demandent davantage de liberté afin d’assurer leur développement ;

- les 3 objectifs du futur sont l’innovation, l’ouverture à l’international et la rentabilité ;

- la France est considérée comme le paradis des aides à l’innovation et à l’investissement ;

- l’appui de la France est considéré comme inefficace pour permettre un développement à l’international ;

- les entreprises rencontrent des difficultés à choisir parmi la multitude des demandes d’aide existantes ;

- l’action de l’Oséo est sollicitée ;

- l’ingénierie publique est considérée comme un levier important pour l’efficacité.

Au terme de l’étude, une dizaine de pistes d’action ont été proposées par le cabinet. On peut citer entre autres « Assurer une stabilité de l’environnement réglementaire et fiscal » ou « Simplifier l’identification et la clarté des dispositifs d’aide ».


Autres actualités