Etudiant entrepreneur : ne cherchez plus un emploi, créez-le !


A la fin de ses études, la recherche d’un emploi est la première chose à laquelle se prépare un étudiant. Au lieu de chercher un CDI, il pourrait pourtant créer sa propre entreprise. Cependant, monter son affaire est considéré comme trop complexe par beaucoup de jeunes diplômés. Pour résoudre ce problème, de nombreuses structures d’appui consacrées aux étudiants ont été mises en place. Les 5 conseils suivants vous permettront d’avoir suffisamment d’expérience et de connaître les diverses structures d’aides.

·         Montez votre projet durant vos années d’études

Posez les fondations de votre entreprise avant votre dernière année d’étude. Les aides financières et les structures qui sont mises à votre disposition durant votre cursus permettent en effet de vous entourer et de vous conseiller. A la fin des études, les aides diminuent et sont difficiles à trouver.

·         Le statut d’étudiant entrepreneur : une force

Un « jeune » est peu crédible aux yeux des fournisseurs, des concurrents ou des banquiers. Pour compenser l’âge et le manque d’expérience, il est conseillé de mettre en avant le sérieux, le professionnalisme, les idées, la volonté, l’énergie et l’œil neuf que vous possédez en tant qu’étudiant.

·         Avoir une bonne idée et valider un business plan

Avant de créer votre entreprise, vous devez vous poser les bonnes questions : quelles sont les offres et les demandes du marché ? Quel est le chiffre d’affaires estimé ? etc. Vous arriverez ainsi à rédiger votre business plan. C’est ce document que vous présenterez à vos interlocuteurs (banquier, conseillers, investisseurs, etc.) et qui vous permettra de les convaincre. De nombreux sites orientent les étudiants sur le choix de l’activité qu’ils pourront créer.

·         Elargir ses relations personnelles et professionnelles

Avoir de bonnes relations est la garantie de la réussite de votre projet. Les investisseurs, les futurs clients ou les personnes connues qui font partie de votre cercle de connaissances pourront attester du sérieux de votre projet et vous ouvrir des portes. Les professeurs restent les meilleures relations que vous devez avoir mais certains sites spécialisés permettent aussi d’élargir son cercle d’amis : www.lance-toi.com, www.ajel.org, www.petitpoucet.fr, www.retis-innovation.fr... Les chambres des métiers et de l'artisanat, les chambres de commerce et d'industrie, les concours d'entrepreneuriat ou les salons professionnels spécialisés ou généralistes permettent aussi d’y parvenir.

·         Les aides financières

Un programme du ministère encourage les jeunes de 11 à 30 ans dans leur initiative de création d’entreprise. Il s’agit de 2 dispositifs « Projets jeunes » et « Défi-jeunes » qui prennent la forme de conseils, d’un accompagnement et d’une aide financière allant de 2 000 à 6 000 euros.



Autres actualités