Est-il plus intéressant de créer une entreprise individuelle ou une société ?


Beaucoup de français choisissent la formule de l’entreprise individuelle, ou entreprise en nom personnel, plutôt que de créer une société. Quels sont les avantages offerts par l’entreprise individuelle ? Comment réussir son projet ? Eléments de réponse.

Création

Une entreprise individuelle suppose tout d’abord que le chef d’entreprise exerce son activité en son nom propre, sans associé. Il a le statut de travailleur indépendant ou d’auto-entrepreneur. Notons que les auto-entrepreneurs ne sont pas tenus de procéder à l’immatriculation de leurs entreprises au registre du commerce et des sociétés.

Comparativement aux autres formes de sociétés, la création de l’entreprise individuelle est de loin la plus simple à réaliser. En effet, les démarches administratives sont réduites au maximum afin de permettre un démarrage rapide des activités. Un formulaire PO et quelques pièces relatives à la personne de l’entrepreneur (carte d’identité, attestation de filiation, etc.) suffisent à donner une existence juridique à l’entreprise.

Fiscalité

L’entreprise individuelle est imposable sur les bénéfices qu’elle réalise : soit en bénéfices industriels et commerciaux (BIC), soit en bénéfices non commerciaux (BNC). Selon l’importance du chiffre d’affaires, plusieurs systèmes d’imposition sont mis en place :

  • Le régime du réel normal, exigeant une comptabilité complète
  • Le régime du réel simplifié qui allège les obligations comptables et prend en compte certains frais de façon forfaitaire
  • Le régime de la micro-entreprise, qui dispense l'exploitant de fournir un bilan au fisc et de rédiger une déclaration de bénéfices professionnels.

Les entreprises individuelles nouvellement créées bénéficient automatiquement de la franchise de  TVA, un dispositif qui dispense les entreprises de la déclaration et du paiement de la TVA sur les prestations ou ventes qu'elles réalisent.

L’entrepreneur individuel quant à lui paie l’impôt sur le revenu sur tout le bénéfice réalisé, réinvesti ou non dans l’entreprise.

Avantages

L’avantage premier de l’entreprise individuelle réside dans la simplicité de sa création : c’est la forme juridique la moins couteuse et la plus souple à réaliser. D’autre part, son mode de fonctionnement est sans équivalent : pas besoin de statuts à rédiger ni d’assemblée générale. L’entrepreneur est seul maitre à bord. Un petit bémol toutefois : l’exploitant est indéfiniment et solidairement responsable des dettes de l’entreprise. S'il vient à faire faillite, ses biens personnels peuvent être engagés.



Autres actualités