Conseils pour reprendre une entreprise en temps de crise


Le rachat d’une entreprise doit être effectué de façon méthodique et réfléchie. Pour ce faire, il convient de procéder par étape en suivant un chemin bien défini. Voici quelques règles qui vous permettront d’optimiser votre rachat :

1 – Ne jamais se précipiter

Il faut s'armer de patience et prendre le temps d'analyser à fond les dossiers. Les cédants, effrayés par la dévalorisation de leur entreprise, essayeront de temporiser en espérant un meilleur prix.

2 – Être sûr de sa motivation

On ne doit pas reprendre une entreprise par dépit. C'est un projet de vie qui nécessite une planification structurée et une réelle motivation. Pour stimuler votre motivation, vous pourriez suivre différentes formations en management d’entreprises, tout en essayant de vous rapprocher du monde des entreprises.

3 – Maîtriser ses ambitions

Il faut avoir un vrai projet, savoir identifier les leviers de développement de l'entreprise choisie et, surtout, être capable de se donner les moyens de ses ambitions, qualitativement et quantitativement.

4 – Ne pas acheter à n’importe quel prix

Le prix de rachat d’une entreprise doit vous paraître raisonnable. Pour ne pas vous tromper, référez-vous aux prix proposés sur le marché, en consultant les plates-formes officielles.

5 - Faire preuve de rigueur

Il ne faut ne pas reprendre une entreprise en difficulté quand on ne connaît pas le domaine d’activité, et donc, inapte à identifier les leviers opérationnels pour la remettre sur les rails. L'audit de la cible doit être plus que jamais rigoureux. Demandez des tableaux de bord, des situations intermédiaires.

6 - Mobiliser les compétences

On peut s'associer avec quelqu'un pour faire jouer la complémentarité. Il n’est pas rare de voir des couples gestionnaire-technicien. Il faut également resserrer la collaboration avec le cédant afin de s'assurer qu'une partie du fonds de commerce, ou des clients-fournisseurs, ne va pas disparaître avec son départ.

7 – Bétonner son financement

Avant d’amorcer les procédures de rachat, il faut s’assurer de la disponibilité des fonds auprès de ses partenaires financiers (banque, co-associés, etc.)


Autres actualités