Choisir entre entreprendre seul ou à plusieurs


Les deux formes de partenariat

  • Partenariat financier 

Sans interférer dans la gestion, les partenaires financiers participent uniquement au capital social de l’entreprise. Loin de vouloir s’impliquer de façon pérenne dans l’entreprise, ces partenaires cherchent en priorité un retour sur investissement rapide, via les plus-values des cessions de parts sociales. Il s’agit surtout des sociétés de capital-risque.

Pour les entreprises de taille plus conséquente, le partenariat financier est le meilleur moyen pour des opérations à effet de levier, une technique de recours à l'endettement pour augmenter les capitaux propres.

Avant toute démarche, il convient de choisir les partenaires appropriés, en prenant en compte la taille du projet de reprise. Pour séduire les investisseurs, il faut que votre dossier soit solide et assorti d’un plan de développement à court terme. En effet, le capital-risque s’adresse essentiellement aux entreprises à fort potentiel de développement et qui se trouvent sur un marché porteur. Au cours de l’entretien, vous devez être compétent, c’est-à-dire connaître parfaitement votre marché et votre produit, et convaincant, c’est-à-dire être à même de séduire votre interlocuteur en utilisant une forme de présentation attrayante, par exemple.

Comme les capital-risqueurs s’exposent au risque de dépréciation des actions, ils mettent préalablement en place des outils d’analyse performants et stricts pour analyser les dossiers de candidature.

  • Partenariat incluant la répartition du capital et de la gestion

Ici, le partenariat ne se limite pas à la finance, mais s’étend aux fonctions de management. Cette forme se base essentiellement sur une communauté d’intérêt pour assurer le développement de l’entreprise. Néanmoins, il convient de définir la responsabilité de chacun, en termes de gestion et d’apport. La mise en place d’un pacte d’actionnaires est souvent nécessaire dans ce cas.

Quels sont les avantages et inconvénients d’entreprendre seul ?

  • Les avantages

Ø  Comme l’entrepreneur individuel gère seul son affaire, il ne connait pas les conflits de gestion. Par extension, il a les pleins pouvoirs de décision.

Ø  Les formalités sont simplifiées et mises en œuvre rapidement.

  • Inconvénients

Ø  L’entrepreneur doit maîtriser tous les rouages de la gestion d’entreprise. Parallèlement, sa responsabilité grandit et il doit prendre en charge un volume de travail plus important.

Ø  L’entrepreneur doit se contenter d’une motivation uniquement personnelle.

Ø  La cible de l’entreprise est restreinte à cause de l’insuffisance de capitaux.

Ø  La capacité de développement de l’entreprise est plus limitée.

Quels sont les avantages et inconvénients d’entreprendre à plusieurs

  • Les avantages


Ø  Comme les apports financiers sont conséquents, la taille des entreprises ciblées l’est également.

Ø  Les tâches sont prises en charge à plusieurs via une répartition adéquate.

Ø  Plus de personnes signifie plus de compétences et plus de carnets d’adresses.

Ø  Les axes stratégiques sont décidés à plusieurs. Il en est de même des autres éléments de gestion qui méritent réflexion.

 

  • Inconvénients

Ø  Les démarches sont lourdes et coûteuses aussi bien en phase de démarrage qu’en phase de développement.

Ø  La motivation de tous les actionnaires est nécessaire pour mener à bien un projet.

Ø  Les risques de divergences de point de vue et de conflits de gestion.

Ø  La possibilité d’ingérence des capital-risqueurs dans les activités de l’entreprise.

Il convient de s’entourer d’expertises extérieures pour mener à bien votre projet, que vous décidiez de l’entreprendre seul ou à plusieurs. Les conseillers spécialisés tels que les experts comptables, les notaires, les avocats, les banquiers ou les cabinets spécialisés en acquisition pourront vous guider, vous accompagner et vous aider à limiter les risques inhérents à votre projet.


Autres actualités