Astuces pour payer moins d’impôt


  • Le renouvellement des mobiliers et des petits équipements (matériel informatique, mobiliers…) d’une somme inférieure à 500€ HT est considéré comme un petit investissement permettant de diminuer l’impôt s’il est réalisé avant l’exercice. Ces dépenses peuvent ainsi être enregistrées en charges du bilan.
  • Le lancement de certains travaux comme le nettoyage ou les peintures sont en général déduits du bénéfice imposable. Si le chef d’entreprise souhaite que ces dépenses figurent dans les charges de l’exercice, il doit lancer les travaux avant la clôture du bilan.

  • Signer un contrat de retraite complémentaire et faire un versement avant la clôture de l’exercice permet de réduire l’impôt à payer à condition que le premier versement soit fait avant la date limite.
  • Faire des dons aux organismes d’intérêt général permet à l’entreprise de bénéficier d’une réduction d’impôt d’environ 60 % sur la somme versée. Le don peut être divisé en trois catégories : le versement d’une somme sans contrepartie, l’abandon volontaire d’un produit comme le droit d’auteur, ou les charges dépensées pendant l’exercice d’une activité bénévole qui ne sont pas remboursables.

Comment choisir l’organisme approprié pour faire un don ?

  • Le don doit être versé à un organisme à but caritatif qui possède un objet social et axe son domaine d’activité dans une grande zone au profit du grand public comme les fondations qui œuvrent pour l’intérêt de la population ou les organismes qui travaillent dans le domaine de l’éducation, l’art, la défense de l’environnement, la culture et la vie sociale.

 

  • La société peut également faire des dons à des organismes agréés basés dans l’un des pays membres de l’Union européenne (UE) comme la Norvège. Si l’entité ne dispose pas d’agrément, le chef d’entreprise doit démontrer que la société a les mêmes objectifs que les organismes agréés en France.

Autres actualités