Aides publiques aux entreprises


Ernst&Young publie ce 18 février sa première étude sur les aides publiques versées aux entreprises. Il s’agit d’une analyse sur les financements aux entreprises de toute taille, notamment les TPE, PME et ETI. Une enquête a été menée auprès de 250 PME et ETI.

1.      Les entreprises approuvent la mise en place des aides publiques mais exigent davantage de stabilité afin de permettre leur croissance

Deux entreprises sur trois s’accordent à dire que les aides publiques sont nécessaires. Elles réclament cependant plus de stabilité fiscale, de flexibilité du droit du travail ainsi qu’un coût de travail allégé. L’étude met aussi en avant le fait que plus de 60 % des entreprises étudiées ont fait appel à des dispositifs d’aides publiques. Les aides concernent généralement la Recherche et le développement (R&D), l’investissement matériel et immatériel et celles concernant la réduction du coût du travail. L’aide la plus sollicitée est le CIR (Crédit impôt recherche) : 1 entreprise sur 5 y a fait appel.

2.      La plupart des aides mises en place sont perçues comme inefficaces par les entreprises

Beaucoup de sociétés font appel aux aides publiques. Une majeure partie d’entre elles estime cependant que ces aides sont insuffisantes, voire inefficaces. Parmi les soutiens existants, celui à l’innovation est le plus demandé car son efficacité est notée à 71 %.

3.      Les aides publiques sont perçues comme difficiles à assimiler et longues à mettre en place

Les ¾ des entreprises ayant participé à l’étude évoquent leur difficulté à identifier et avoir accès aux aides publiques. Ils mettent en cause la multitude des dispositifs et des acteurs de ces appuis. Les problèmes sont :

- le nombre d’aides existantes (32 %) ;

- les dispositifs compliqués (25 %) ;

- les sources d’informations trop nombreuses (21 %) ;

- l’absence de liste exhaustive des aides (20 %) ;

- le temps passé à mobiliser les équipes.

Les entreprises pointent aussi du doigt le fait que la constitution d’un dossier est devenue de plus en plus difficile. Les solutions qu’ils ont proposées sont :

- simplifier rapidement les procédures ;

- installer une plateforme d’accès centralisé (guichet unique) ;

- accompagner les entreprises dans leurs efforts ;

- renforcer les méthodes d’appui à l’export.


Autres actualités