Sur la candidature de Laurence Parisot à la présidence du Medef


Cette organisation patronale, une des plus importantes organisations d’entreprises en France, détient une place significative au niveau du débat social français. Ayant pour objectif de représenter les entrepreneurs français auprès des organisations syndicales et de l’Etat français, le Medef regroupe quelques 750 000 entreprises membres. Ayant succédé à Ernest-Antoine Seillière, Laurence Parisot se trouve à la tête de cette organisation patronale depuis le 5 juillet 2005. La prochaine élection à la présidence du Medef aura lieu au mois de juillet 2013. Pour ce scrutin, la candidature de l’actuelle présidente suscite beaucoup l’intérêt de la presse.

N’ayant pas encore officialisé son désir de rester à la direction du Medef, Laurence Parisot annonce qu’elle s’attribue un temps de réflexion pour sa réélection à la présidence du Medef. A la presse, elle nie par la même occasion l’idée de sa candidature. Par la suite, elle déclare avoir aimé entreprendre les tâches qui lui étaient attribuées au sein de l’organisation patronale. Devenant moins catégorique lors d’une interview de BFMTV datant du 27 février, elle annonce qu’elle aime servir pour le développement économique de la France. Pour postuler, elle ajoute des conditions en annonçant que : « il faudrait que je le demande officiellement, clairement, au conseil exécutif de notre mouvement et que celui-ci propose la ratification par une assemblée générale d'une modification des statuts ». Par la même occasion, elle déclare qu’elle n’a pas encore formulé une demande auprès de son mouvement et elle ne le fera pas pour le moment parce qu’elle encore besoin de réfléchir et de dire « un certain nombre de choses ».

Par ailleurs, rappelons que quatre candidats ont déjà annoncé leurs candidatures pour le poste de président du Medef à savoir :

-          Jean-Claude Volot, ancien médiateur de la sous-traitance,

-          Pierre Gattaz, président du Groupe des Fédérations Industrielles (GFI),

-          Thibault Lanxade, patron parisien des Petites et Moyennes Entreprises (PME),

-          Geoffroy Roux de Bézieu, président fondateur du groupe Omea regroupant notamment Virgin Mobile.


 


Autres actualités