Rentabilité : le mot d’ordre des PME


La prudence des dirigeants de PME a porté ses fruits. Ils ont priorisé la rentabilité des entreprises et l’amélioration de la productivité. Ils n’ont pas non plus négligé la rémunération de leurs collaborateurs. Ces informations découlent des résultats d’une étude menée auprès de 450 PME par l’ATH.

Suite à l’annonce faite par Nicolas Sarkozy quant au partage des bénéfices réalisés par les entreprises en trois parts égales entre les entreprises, les actionnaires et les employés, l’ATH a mené son enquête. Cette dernière visait à identifier si les bénéfices et la valeur ajoutée ont été bien repartis comme mentionné par Sarkozy entre 2009 et 2010. L’étude menée a permis de savoir que la part des entreprises a augmenté de 4,2 % et celle des salariés de 1 %. La part des actionnaires quant à elle a reculé de 1,6 %.

Les experts de l’ATH ont publié qu’entre 2009 et 2010, la part des actionnaires a régressé de 12,5 %, celle des entreprises a connu une progression de 16 % et celle des employés est restée stable (11 %).

Diverses pistes pour expliquer la situation

Selon l’ATH, la politique de répartition de valeur ne peut être réalisée que par secteur d’activité. Cet organisme lance ainsi un appel pour la mise en place d’un politique sectorielle. Elle recommande la fusion des dispositifs de la participation et de l’intéressement dans les entreprises faisant travailler plus de 50 salariés.


Autres actualités