Quelques astuces pour des premières ventes réussies


  • Apprenez à vous connaître. Identifiez vos comportements et vos réactions dans les situations capitales pour votre entreprise. Par exemple : comment réagissez-vous lors d’un entretien durant lequel votre interlocuteur ne vous écoute pas ?
  • Vivez la réalité de votre entreprise. Maîtrisez tous les champs d’informations concernant votre activité ou votre offre : conditions d’accès, restrictions, etc.
  • Identifiez votre cible. Connaître et comprendre chaque client (sa personnalité, son fonctionnement, ses besoins, etc.) vous permettront de mieux le servir, ainsi que de proposer l’offre qui lui correspondra réellement.
  • Restez honnête. La meilleure stratégie de vente pour un commercial consiste à évoquer de manière franche et honnête les avantages, les limites et les inconvénients de l’offre qu’il propose, avant que son client ne s’en aperçoive.
  • Sachez argumenter. Maîtrisez votre offre afin de vous permettre d’identifier les objections possibles. Pour cela, inventoriez toutes les caractéristiques de votre produit, déterminez les avantages concurrentiels, fournissez la preuve de la véracité de vos arguments commerciaux, exprimez-vous avec conviction et personnalisez votre argumentation.
  • Sachez négocier. La négociation étant un élément important du processus de vente, maîtrisez-en les techniques afin d’aboutir à un terrain d’entente avec vos clients.
  • Sachez conclure. Ayez le pouvoir de conviction et de réassurance pour conclure vos ventes, sans pour autant malmener l’acte d’achat.
  • Chaque vente précède une autre. En effet, une vente réussie, équivalant à un client satisfait, offre une opportunité favorable à la réalisation de la suivante. C’est la raison pour laquelle vous devez constamment entreprendre une stratégie d’extension ou de renouvellement, sans dégrader la qualité de votre offre.
  • Osez dire non. Le principe d’un bon commercial consiste à oser refuser et à ne pas vendre. Soit parce que son client lui propose des conditions inconvenables, soit parce que l’offre que son client s’apprête à acquérir ne lui convient pas. Oser refuser de vendre un produit ou un service qui ne convient pas réellement aux attentes contribue aux règles du bon commercial.
  • Prenez votre temps. Adaptez-vous à chaque besoin du client en prenant votre temps.

  •  


    Autres actualités