PME et TPE : équilibre et compétitivité.


L’union fait la force

En cette période de doute économique, beaucoup de TPE et PME voient leur chiffre d’affaires se dégrader. Les raisons de cette baisse de rendement sont multiples : stratégie commerciale défaillante, mauvaise organisation, retard d’activités. Quoiqu’il en soit, face aux difficultés, les patrons de PME et d’ETI se serrent les coudes et tentent de maintenir le cap même si leur moral est sérieusement entamé.

Afin de retrouver leur équilibre, les PME unissent leur voix et font appel aux entrepreneurs pour la mise en place de stratégies efficaces visant à améliorer la performance et la productivité commerciale. Pour elles, la seule solution pour aboutir à une évolution reste le regroupement.

Le regroupement d’entreprises attire l’attention dès qu’on parle de PME. Ce regroupement est perçu comme une manière de contrebalancer les effets de taille sur le marché et de renforcer la capacité des PME à se positionner dans des milieux économiques favorables afin de répondre rapidement aux marchés publics. Parmi ces regroupements entre plusieurs PME complémentaires, on cite le cas des Vosges où de nombreux fabricants de meubles fusionnent pour répondre à l'appel d'offres d'un hôtel. Dans la métallurgie, des concurrents partagent la confection de pièces communes. En outre, de nombreuses PME prévoient leur regroupement autour d’un projet de mécénat. Afin de disposer d’un levier d’intervention plus important, les entreprises mutualisent leurs moyens d’action et multiplient leurs forces par le biais de clubs d’entreprises, d’associations ou de fondations.

« Il y a un vrai mouvement de fond vers la mutualisation des entreprises, nous les incitons à le faire », explique Jean-Eudes du Mesnil du Buisson, secrétaire général de la CGPME.

Compétitivité

Les PME et les ETI jouent un rôle essentiel dans les économies européenne et française. Elles constituent une source de capacité d'entreprendre, d'innovation et d'emploi. De ce fait, les aider à gagner en compétitivité sur le marché français et les marchés internationaux constitue également un enjeu majeur. L’objectif est de faciliter l’accès des PME aux financements et de favoriser leur accès aux marchés sans l’aide des grands groupes.


 


Autres actualités