Les PME unissent leurs forces pour faire face aux difficultés


Selon la CCI, en se regroupant, les PME mutualisent leurs moyens afin de mieux se commercialiser. Grâce à cette fusion qui leur permet d’évoluer rapidement, ces entreprises sont reconnues comme de véritables partenaires locaux et sont forces de proposition dans leur secteur d'activité.

On trouve ainsi de nombreux secteurs d’activités qui se regroupent et se soutiennent dans leurs actions de commercialisation. Tel est le cas dans les Vosges : des fabricants de meubles s'associent pour répondre à l'appel d'offres d'un hôtel et des entreprises de déménagement commercialisent ensemble des offres nationales. Dans la métallurgie, la confection de pièces communes est partagée entre plusieurs concurrents. A Lyon, les achats non stratégiques de 2500 adhérents sont également regroupés.

Gaëtan de Sainte-Marie, un entrepreneur de Lyon PME Centrale, affirme : « Les coopératives existent depuis plus d'un siècle, initialement dans l'agriculture. Elles reviennent à la mode… Nous avons réalisé 60 millions d'euros d'achat auprès d'une centaine de fournisseurs et nous obtenons des économies de 20 % en moyenne. Cela permet aux PME d'obtenir les mêmes conditions que les grands groupes ».

En association ou en société, bon nombre d’entreprises partagent leurs achats, leurs campagnes d'exportation, la formation de leurs employés et leurs réponses aux appels d'offres en favorisant les ciblages multiples. Est-ce la crise qui les pousse vers cette logique ou constitue-t-elle un écueil qui parsème la route du succès ?

Tout dépend des résultats. En tout cas, les entreprises concernées sont tenues de maîtriser les leviers économiques et financiers, de rationaliser les décisions d’investissement et d’assurer en permanence les référentiels comptables lors de leur regroupement. Elles peuvent ainsi répondre à la nouvelle génération d'entrepreneurs qui ne cesse de se questionner sur la meilleure façon d’entreprendre.


Autres actualités