Les nouveaux diplômés se ruent vers l’entrepreneuriat


De nombreux nouveaux diplômés refusent même les offres des grandes entreprises pour se lancer dans l’entrepreneuriat.

Les jeunes diplômés s’intéressent de plus en plus à l’univers de l’entrepreneuriat. Selon une enquête menée par la Conférence des grandes écoles dans ce domaine, il a été prouvé que la majorité des étudiants souhaitent devenir entrepreneurs.

L’envie d’entreprendre concerne surtout les écoles de management. D’après Pierre Tapie, président de la CGE, plusieurs étudiants refusent les offres d’entreprises prestigieuses et se ruent vers l’entrepreneuriat afin de travailler pour leur propre compte.

Bien que les étudiants manifestent leur intérêt pour le monde de l’entrepreneuriat, les grandes écoles n’affichent pas en public leur engagement. Selon toujours cette étude de la CGE, 63 % des écoles déclarent ne posséder ni plan d’action, ni objectif dans ce domaine. D’après les enquêteurs, une raison qui pourrait justifier cette situation serait la crainte des grandes écoles de perdre leur place dans les classements internationaux. Il faut noter que les revenus mensuels des jeunes entrepreneurs sont très bas par rapport à ce que touchent leurs collègues qui travaillent pour des grosses firmes.

Les grandes écoles ne négligent cependant pas les enseignements liés à l’entrepreneuriat. Elles sont nombreuses aujourd’hui à y accorder une grande importance. L’enseignement de l’entrepreneuriat se divise en quatre étapes à savoir :

·         l’information,

·         la sensibilisation,

·         la formation spécialisée,

·         l’accompagnement et la création.

Cette dernière étape doit encore être renfoncée dans de nombreuses écoles car il s’agit de la phase où le jeune se prépare à concrétiser son projet d’entrepreneuriat.

 


Autres actualités