Les moyens à adopter pour bien financer son entreprise


La création ou la reprise de Très Petites Entreprises (TPE) disposant de projets viables peut être soutenue par plusieurs organismes. Ces entités peuvent accepter les dossiers et accompagner financièrement tous les entrepreneurs pour la mise en place d’une entreprise, en complément des réseaux bancaires. Durant l’année 2011, l’Agence Pour la Création d’Entreprises (APCE) évalue à quelques 3 millions le nombre d’entrepreneurs éventuels existant en France.

L’auteur des « Règles d’or pour réussir le financement de votre entreprise » Olivier Magnan propose l’adoption du « crowdfunding » sur le net pour réussir le financement d’une entreprise car ce concept permet de recevoir une somme permettant d’ouvrir sa société. Il souligne également que la création d’entreprise requiert l’apport personnel de l’entrepreneur. Les dirigeants d’entreprises peuvent également recevoir des conseils auprès des chambres de commerce sur les aides publiques, la préparation du budget prévisionnel, etc.

France Active figure parmi les organismes extra bancaires qui peuvent subventionner, prêter ou apporter leur garantie pour la réalisation d’un projet viable. Cette association, aidant surtout les personnes éloignées de l’emploi, propose entre autres à tout entrepreneur l’étude de faisabilité de projet, l’expertise financière et la structure du plan de financement. La validation d’un projet par le comité d’engagement de France Active peut faire profiter au futur créateur d’entreprise une garantie d’emprunt bancaire comprise entre 5 000 et 45 000 euros. A cet effet, le président de France Active, Christian Sautter, annonce que le crédit bancaire à hauteur de 113 millions d’euros alloué en 2010 a généré 8 800 emplois.

Ouvert à tout type d’entreprise, cette association propose également des prêts d’honneur. Ces prêts à caractère personnel à taux zéro constituent le moyen de renforcer ou de constituer ses propres fonds. Quelques 17 000 reprises ou créations portant sur 37 000 emplois sont financés par l’association en 2010. Par ailleurs, France Active et France Initiative développent également les prêts nacres qui sont des prêts à taux zéro lancé par l’Etat français à partir de 2009 pour répondre aux chômeurs voulant disposer de leur propre entreprise.


 


Autres actualités