Les entreprises « vertes », c’est l’avenir


D’après les experts, le développement durable et le « green business » constituent les emplois et la croissance de demain. Les entreprises françaises spécialisées dans ces domaines ont ainsi encore de beaux jours devant elles. Ces dernières commencent à se faire connaître à l’international à l’image de Biométhodes. Cette entreprise a remporté le prix du Cleantech open France 2011 et a participé au Cleantech International en Californie. Elle est parvenue à la 5e place parmi 40 autres entreprises.

D’autres sociétés françaises s’engouffrent aujourd’hui dans ce marché : Avob (réduction de la facture électrique des parcs informatiques énergivores) ou Actility (transformation des box télécom en outils de gestion à distance de la consommation électrique de la maison).

Actuellement, l’énergie n’est plus le seul secteur de l’économie verte car d’autres filières commencent à voir le jour. On peut citer entre autres le génie écologique et biodiversité, les techniques satellitaires pour la gestion de l’environnement ou l’écoconception. Des innovations sont aussi attendues dans le domaine des services, de la location et de l’auto-partage. MonExTel propose par exemple d’aider une association caritative en récupérant les anciens téléphones mobiles.

Malgré toutes ces avancées, la création d’entreprises tend à ralentir car si 71 sociétés ont vu le jour en 2008, seules 38 l’ont été en 2010 et 10 en 2011. La crise et le durcissement de la réglementation dans le solaire semblent être les premiers responsables.


 


Autres actualités