Les entreprises qui recrutent en période de crise


Jean-René Boidron, PDG de DL Santé (pharmacologie), affirme que la situation économique ne doit pas empêcher ni la prise de risque ni le recrutement. D’ailleurs, son entreprise propose actuellement des postes d’ingénieurs « Tests et Validation » en CDI.

Il faut savoir que les ingénieurs français sont peu nombreux et que, du coup, l’ingénierie et le conseil informatique sont les secteurs qui recruteront le plus en 2013. L’année dernière, près de 12 000 emplois ont été créés dans ces secteurs.

·         Les métiers de la restauration et les commerciaux : des secteurs demandeurs

La restauration est un secteur qui recherche en permanence des débouchés. Pour exemple, le groupe Flo envisage de recruter jusqu’à 3 000 nouveaux collaborateurs. Du côté des commerciaux, les recrutements sont quasi-permanents quel que soit le secteur d’activité. La MAAF, Bricoman ou Paritel sont les meilleurs exemples.

  •  Le B to B : 50 000 recrutements

Le commerce interentreprises envisage d’embaucher 50 000 nouveaux collaborateurs pour 2013. Le seul problème est le manque de moyen qui les empêche de communiquer au public. Une campagne d’affichage a cependant été menée et le site mybtob.fr a proposé plus de 1 200 offres d’emplois pour leur compte.

Au niveau des clubs patronaux, Croissance Plus a mis à disposition de ses membres un espace dédié aux recrutements. Une trentaine de membres de l’association ont ainsi déjà envoyé des offres sur ce nouvel espace dédié.


Autres actualités