Lancement d’une entreprise à partir des marchés porteurs


Certaines activités comme le bricolage échappent en effet à la crise et constituent des domaines intéressants pour la création d’entreprise.

La création d’entreprise attire de plus en plus de Français. Près de 550 000 nouvelles sociétés ont été créées en France rien qu’en 2012. Les Français continuent jusqu’à présent à se baser sur le régime d’auto-entrepreneur bien que ce dernier soit pas mal critiqué.

Près de 292 000 futurs entrepreneurs ont adopté cette formule pour tester un projet ou pour mettre en place une nouvelle activité permettant de mieux faire face aux temps difficiles. En 2011, les chiffres afférents à la création d’entreprise sont nettement inférieurs à ceux de 2010 où près de 622 000 créations d’entreprise ont été enregistrées.

Bien que la crise persiste, les Français continuent à avoir envie d’entreprendre. Grâce au régime d’auto-entrepreneur, les créateurs peuvent se lancer dans la phase de concrétisation de projet tout en limitant les risques. Ce régime est surtout adopté par les artisans notamment les fabricants de bijoux fantaisie. Les activités low-cost se sont également vulgarisées grâce à ce régime.

Nicolas Langer a pu créer Beauty Bubble grâce à l’auto-entreprise. Il a ouvert son premier salon de coiffure express en pleine Paris en 2010. Ce salon est réputé pour ses coupes à 10 euros réalisées en seulement 15 minutes. Il a par la suite créé d’autres salons afin d’étendre son activité.

Augmenter les cibles

Les enquêtes menées par l’APCE ont prouvé que les manières de consommer tendent à changer. Les experts de cette agence ont également constaté que le nombre de sites d’auto-portage et de prêt voiture augmente de manière considérable.

Selon les experts de l’APCE, la réussite d’un projet de création d’entreprise dépend des méthodes adoptées pour cibler les clients. Tous les moyens permettant d’attirer de nouveaux clients sont à exploiter.


Autres actualités