Kima Ventures agit dès la phase de pré-amorçage


Kima Ventures, un fond mis au point par Xavier Niel et Jérémie Berrebi, finance hebdomadairement deux start-up dans le monde. En France, ils investissent moins avec une petite dizaine d’opérations réalisées en 2012. Selon Jérémie Berrebi, leurs cibles sont surtout les entreprises internet, télécom et média. En outre, les projets qu’ils choisissent sont à leur image, c'est-à-dire des entreprises que lui et Xavier Niel auraient aimé former. Leur ambition est d’aider ces entrepreneurs en utilisant leur expertise dès la phase de démarrage de la création.

De nombreuses start-up ont ainsi pu bénéficier des financements de Kima, notamment Shoette ou Wizishop. Jérémie Berrebi affirme que bien que l’investissement dans des entreprises n’ayant pas encore réalisé de chiffre d’affaires ni lancé la phase de commercialisation présente un risque, ils adorent cela. Jérémie Berrebi se charge de la réception des dossiers et réalise la première sélection puis propose les projets à Xavier Niel.

Les personnes souhaitant se porter candidats peuvent déposer leur demande sur le site web de Kima Ventures. Cependant, pour avoir plus de chances d’être sélectionné, il est préférable de se faire recommander. En principe, ce fonds cherche une équipe capable de développer un projet et des concepts pouvant rapidement produire des gains.

Des tickets d’investissement moins élevés que la moyenne, mais beaucoup plus de projets financés.

Pour cette année 2013, Kima Ventures envisage d’investir dans le plus de projets possible. Jérémie Berrebi affirme que leurs tickets d’investissement sont relativement moins élevés que la moyenne, ce qui leur permet d’investir dans un grand nombre d’entreprises. En effet, plus ils investissent dans un grand nombre de projets, plus les risques d’obtenir des résultats négatifs sont moindres. Depuis le début de cette année, Kima Venture a déjà investi dans 15 projets, dont quatre en France.


 


Autres actualités