Esprit entrepreneurial : moins de motivation, plus d’indécision


Selon un sondage effectué pour le Moovjee, un mouvement pour les jeunes, le désir d’entreprendre est de plus en plus faible chez les lycéens et les étudiants. Les causes exactes de cette baisse de motivation chez les jeunes ne sont pas bien définies, mais à les entendre, il est plus difficile de créer une entreprise de nos jours pour diverses raisons.

Parmi les facteurs de cette indécision, bon nombre d’entre eux abordent la crise qui perdure et mettent en relief les obstacles supposés à la création. Les autres évoquent comme principales causes la conjoncture, la peur de prendre le risque, le manque de confiance du marché et la méconnaissance des rouages de la création d’entreprise.

Au-delà de ces constats, qu’en est-il réellement ?

Interrogés pour savoir si la création d’entreprise fait partie de leurs projets d’avenir, les lycéens et étudiants continuent à affirmer leur indifférence. Seulement 37% d’entre eux répondent par l’affirmative en 2012, 8 % de moins qu'en 2009, et 6 % de moins qu'en 2011. Dans ces 37%, les plus disposés à créer ou à reprendre une entreprise sont des enfants d'entrepreneurs et des lycéens de filière professionnelle (le plus souvent des hommes) mais seuls 11% confirment vouloir mener à bien leur projet après leurs études.

Quoiqu’il en soit, l’image de l'entrepreneur chez les jeunes demeure fortement valorisée socialement. 49 % des sondés affirment que le chef d’entreprise est perçu comme un gestionnaire, 41% pensent qu’il doit être en mesure de prendre des risques, 40 % évoquent un esprit de leadership obligatoire. Pour la majorité des interviewés (54 %), être entrepreneur implique tout simplement de grandes responsabilités.

 


Autres actualités