Définition de l’entrepreneuriat social


L’entrepreneuriat social est né du désir de rendre le monde meilleur. Cependant, cette façon d’entreprendre est souvent ignorée.

Dans l’expression « entrepreneuriat social » se trouve le mot « entrepreneuriat » qui désigne le fait de créer et de pérenniser. Le terme « social » quant à lui renvoie au concept de la protection du bien public, de la quête de la solidarité et de la prise en compte de l’environnement.

Ces deux mots sont sémantiquement opposés, mais ont été combinés de manière à montrer cette volonté d’apporter un grand changement dans la manière d’entreprendre. Grâce à ce nouveau concept, les entrepreneurs peuvent réussir individuellement en agissant de manière collective. Ils sont en quête de rentabilité, mais sont disposés à partager les richesses en toute équité. L’entrepreneuriat social permet ainsi de mettre l’efficacité économique au service de l’intérêt général.

A la base de l’entreprenariat social se trouvent quatre principes dynamiques. Cette initiative privée a en effet été intégrée dans un marché concurrentiel qui n’a aucun lien avec les pouvoirs publics. Elle se base ainsi sur un modèle économique. Ce dernier donne lieu à quatre principes à savoir la capacité à innover pour mieux répondre à la demande, la prise de risque, la création d’emplois et de richesses et la capacité à innover.

Bien répondre à un besoin social est l’un des objectifs d’une entreprise sociale. En plus d’une visée économique, une telle entreprise accorde une grande importance à la quête d’un impact social positif tant au niveau du recrutement que des méthodes de production.


Autres actualités