Créer son entreprise grâce aux riches


Est-il nécessaire de rechercher les fonds indispensables à la création de son entreprise dans les pays d’accueil de nos riches compatriotes ? Comme la mesure de la réalité de l’exode fiscal est inconnue, il reste toujours possible de prospecter en France.

Selon les critères d’assujettissement à l’Impôt sur la fortune (ISF), une personne disposant d’un patrimoine net taxable supérieur à 1,3 million d’euro est considérée comme riche. En France, ce genre de personnes se compte par milliers. La ville de Bourges compte par exemple 468 assujettis à l’ISF tandis que le 7e arrondissement de Paris en compte plus de 7 000 (pour un patrimoine de plus de 3 millions d’euros).

Les riches contribuables (retraités, rentiers, sportifs, artistes, entrepreneurs ou cadres bien rémunérés) peuvent encore déduire la moitié des sommes versées au capital d’une PME (45 000 euros maximum). La mesure ISF-PME (réduction de l’ISF pour un investissement en PME) est ainsi toujours appliquée de nos jours.


 


Autres actualités