A propos du salon des micro-entreprises


Le salon des micro-entreprises célèbrera ses 15 ans d’existence du 1er au 3 octobre 2013. Cet évènement permettra d’obtenir des réponses à toutes les questions des indépendants, des créateurs et des dirigeants de petites entreprises de moins de 20 salariés fournissant des produits ou des services. Ce moment permettra également de se former grâce à un programme de plus de 300 conférences et d’échanger avec des experts. Deux espaces seront aménagés pour permettre à tous les entrepreneurs d’offrir leurs produits et services aux visiteurs du salon.

Grâce aux formules de micro-stands loués à partir de 1 590 euros hors taxe pour les 3 journées d’exposition de ce salon économique, toutes les entreprises auront la possibilité d’atteindre de nouveaux prospects évalués à 30 000 pour les 3 jours ou de rencontrer de futurs clients. Entièrement équipé, chaque stand implanté au milieu de l’emplacement principal de l’exposition se distinguera avec la marque de chaque entreprise sur tous les supports de communication du salon. La location d’un stand particulier lors de ces journées permettra également de : accroître la notoriété, rencontrer d’éventuels clients en recherche de solutions, tester directement les produits auprès des cibles, prendre connaissance des besoins essentiels de chaque visiteur, etc.

Afin de mieux valoriser leurs activités, les entreprises peuvent également choisir les formules sur mesure 9 m2 ou plus. Chaque société peut choisir la taille, l’emplacement et le niveau d’équipement. Il est toutefois à noter que les formules des stands comprennent les offres suivantes : cloisons, moquette, rampe de trois spots par module de 9 m2, enseigne de drapeau renfermant le numéro de stand et le nom de la société ainsi que 500 invitations destinées aux clients de l’entreprise locataire d’un stand. Le nettoyage journalier de chaque stand est également compris dans cette offre.

Titre : Tout sur le jeu « J’apprends, j’entreprends »

Se rapportant à la création d’entreprise, la plateforme d’aide « J’apprends, j’entreprends » voit le jour le 14 février 2013. Soutenu par le ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative ainsi que par l’espace Cyber-base emploi, l’espace Cité des métiers et la Maison de l’Emploi et de la Formation de Nanterre (MEF) procèdent à l’inauguration de ce « seriousgame » à Nanterre.

Renfermant des vertus pédagogiques, « J’apprends, j’entreprends » est mis en place afin d’initier et de sensibiliser les jeunes et les futurs créateurs à opter pour la création d’entreprise car ils peuvent apporter des idées innovantes permettant d’accéder à des réflexions stratégiques ou d’acquérir des connaissances se référant à la conception d’un projet. Avec ce jeu, chaque utilisateur sera « confronté aux tous types de situations auxquelles il devra faire face dans la vie réelle ». Cet outil attractif et ludique est destiné à apprendre le métier d’entrepreneuriat à partir de jeu et de mise en situation. Il permet en effet de se projeter dans la réalisation d’activités de manière réaliste et ludique. En jouant, tout utilisateur peut tester ses capacités dans le domaine de l’entrepreneuriat tout en bénéficiant de nouvelles connaissances relatives aux enjeux de l’entrepreneuriat et de la culture entrepreneuriale.

« J’apprends, j’entreprends » dirige un joueur dans une ville où il se développe, discute avec d’autres personnages, opère des choix, répond à des quizz, etc. La stratégie du jeu consiste à renforcer la mémorisation de chaque utilisateur et constitue l’un des « ressorts de l’appréhension des différentes phases de la création ». Accessible et facile à utiliser, ce jeu comporte une approche humoristique, un scénario surprenant, un environnement graphique attractif, des problématiques concrètes correspondant aux attentes des créateurs d’entreprise et une démarche aussi tangible que possible quant à l’accès aux informations et aux fonctionnalités proposées.

« J’apprends, j’entreprends » permet au joueur d’accéder à un univers concret et directement adapté à ses questionnements.  Celui-ci sera confronté aux différentes situations auxquelles il devra faire face dans la vie réelle, telles que :

-          Penser à protéger son idée.

-          Réaliser une étude de marché.

-          Etudier la clientèle potentielle.

-          Construire ses tableaux financiers.

-          Elaborer un plan de communication.

-          Opter pour la structure juridique adaptée.

-          Se positionner par rapport à la concurrence.

-          Choisir une localisation pour son entreprise.

-          Mettre en œuvre une stratégie commerciale.

-          Se poser la question : « suis-je un créateur ? ».

-          Déterminer la faisabilité et la rentabilité d’une opportunité.


 


Autres actualités