A propos de la complémentarité santé


L’accord national des partenaires sociaux, datant du 11 janvier 2013, envisage la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés. L’adoption de cet accord s’avère importante pour les 3 à 4 millions de salariés ne recevant pas encore cette aide. L’accès à une complémentaire santé constitue en effet une opportunité pour les travailleurs Français ne pouvant pas prétendre à des soins en raison de l’augmentation des frais de santé.

Les partenaires sociaux étudient le choix de complémentarité santé, d’une manière transparente et dans le respect d’une procédure préétablie, en fonction de la taille des entreprises. Les employés qui peuvent bénéficier de cet accord sont les salariés des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et des Très Petites Entreprises (TPE) n’ayant pas encore perçu de complémentaire santé auparavant. Pour les travailleurs au sein des PME, le système de mutuelle au sein d’une branche professionnelle constitue une garantie de la solidarité. La mutualisation, à travers une cotisation unique, permet un accès à une santé de qualité avec un coût maîtrisé. La complémentaire santé constitue également une occasion pour une entreprise de se transformer en un emplacement favorable au bien-être des salariés car le développement ou la prospérité d’une entreprise ne peut pas avoir lieu si les employés ne sont pas toujours en bonne santé.

Pour le développement d’une entreprise et l’amélioration du bien-être de ses salariés, les dirigeants doivent prendre en considération plusieurs paramètres, y compris la santé de leurs salariés. Afin d’apporter des améliorations à l’équilibre de vie personnelle et professionnelle de leurs employés, ces leaders doivent prendre en compte les déterminants de la santé au travail tels que le temps de transport allant du domicile au bureau, les conditions de travail et l’hygiène de vie de chacun de ses collaborateurs comme le sommeil, l’alimentation et les activités physiques.


Autres actualités