A propos de la collaboration entre les entreprises et les entrepreneurs sociaux


Certains analystes avancent que la Responsabilité Sociale de l’Entreprise n’est pas entièrement satisfaisante car elle apporte moins de cohésion interne et ne reflète pas l’image qu’une entreprise veut donner. D’autres expriment également que l’altruisme relevé au niveau des entreprises n’a que peu d’effets par rapport aux problèmes sociétaux mondiaux tels que les tsunamis, les tremblements de terre, etc. Il est également dit que bien souvent, les pouvoirs publics ne peuvent pas atteindre leur cible faute de moyens. Dans la plupart des cas, ils ne disposent pas des moyens financiers indispensables aux différentes actions et activités prévues.

Des résultats d’études avancent que : 11 % des revenus des pauvres sont destinés au remboursement de prêts, 12 millions d’européens endurent de graves problèmes liés à l’habitation, 60 % des Français ont reporté ou même renoncé à des soins de santé en 2010 pour des raisons financières, etc. De nouvelles méthodes destinées à remédier à ces problèmes peuvent être adoptées. Ces stratégies se basent sur la collaboration des entreprises et des entrepreneurs sociaux qui sont composés de personnes connaissant le terrain ou ayant la capacité de créer des solutions innovantes.

Une étude menée par Accenture pour Ashoka, premier réseau d’entrepreneurs sociaux dans le monde, avance que ces solutions permettent le développement des secteurs fondamentaux pour les souches fragiles car dans 6 secteurs évalués, les besoins ne sont pas satisfaisants. Il s’avère donc indispensable de repenser à des produits et des services réellement adaptés aux problèmes de : santé, nutrition, énergie, logement, emploi, services financiers, etc. Des collaborations durables, innovantes et rentables sont déjà entamées par l’association Crésus ayant pour mission d’éradiquer le surendettement et La Banque Postale Financement (LBPF) pour « offrir des produits et services responsables et adaptés aux besoins ». Ces deux entités se sont rapprochées afin de mieux répondre à des défis favorables à leur développement.


Autres actualités