Un marché du thé en pleine croissance : s’enraciner en franchise sur l’Hexagone ?


Article publié le : 16/08/2019

Ces dernières années, les réseaux spécialisés de thé ont connu un développement sans précédent. Loin de se cantonner aux salons obscurs des vieilles dames anglaises, l’image du thé se modernise et le produit a conquis les Français. La consommation mondiale de thé a augmenté de 60% ces 20 dernières années et, en France, le marché représente près de 500 000 millions d’euros. C’est la deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau ! Les franchises de salon de thé, si elles sont encore rares, n’en sont pas moins prometteuses pour les entrepreneurs souhaitant s’y investir. En attendant, zoom sur quelques franchises de magasins prometteurs.

Le Palais des Thés

L’enseigne profite d’un marché particulièrement dynamique pour se développer dans des villes de taille moyenne et dans les centres commerciaux. Une vingtaine de franchises sont prévues pour les prochaines années. Selon l’enseigne, le chiffre d’affaire annuel d’une franchise est de 600 000 euros.

Le Palais des Thés mise en grande partie sur l’expérience client unique proposée dans les magasins, ceux-ci étant appréhendés comme de véritables concept-stores. L’objectif est d’initier le plus grand nombre possible au meilleur du thé, en accompagnant les clients dans la découverte et la connaissance de cette boisson. Fondée par François-Xavier Delmas en 1987, la marque est réputée pour sa sélection sans égal en thés d’origine et Grands Crus. Son succès témoigne du dynamisme du thé haut de gamme.

Pour le contrat en franchise, il faut compter un apport personnel de 75 000 euros et des droits d’entrée de 12 000 euros. En juin 2019, Palais des Thés ouvre sa 2e boutique en franchise dans le Finistère (Quimper). Ce nouveau point de vente se veut un espace privilégié d’échange et de partage autour du thé. L’enseigne, qui promeut la franchise comme une véritable aventure entrepreneuriale, dispense une formation académique et pratique qui permet, à terme, d’obtenir le diplôme de Tea Sommelier.

Kusmi Tea

La marque Kusmi Tea cherche également à se moderniser en développant depuis 2015 des Kusmikiosk, distributeurs automatiques de thé. Convaincue de l’intérêt du marché du salon de thé, Kusmi Tea n’hésite pas non plus à proposer des bars à thé au sein de ses boutiques. N°1 du thé premium en France, cette enseigne, distribuée dans plus de 35 pays, dispose déjà de 55 boutiques en France et réalise en 2018 un chiffre d’affaire de 77 millions d’euros. Le partenariat en franchise avec Kusmi Tea nécessite un apport minimum de 80 000 à 100 000 euros, sur un contrat d’une durée de 5 ans (compter des droits d’entrée de 12 500 euros).

Les bons points : vous n’aurez pas besoin de financer le stock et ne payerez ni redevance annuelle, ni redevance publicitaire. C’est Kusmi Tea qui prendra en charge la réalisation des plans d’aménagements et l’enseigne vous épaulera dans l’animation du point de vente.

Ces partenariats sont proposés sous la forme de contrats en commission affiliation. En effet, le profil requis pour s’adonner à une telle tâche est celui d’un commerçant, plus que celui d’un investisseur. Vous devez justifier d’une aptitude à gérer vous-même le point de vente en étant présent en magasin.

Tea Shop

L’espagnol Tea Shop ambitionne quant à lui d’ouvrir ses premières boutiques dans l’Hexagone. L’enseigne recrute, depuis 2016, des entrepreneurs qui souhaitent ouvrir une boutique de thé en France. En Espagne, le regroupe possède déjà une cinquantaine de points de vente, ainsi qu’en Italie et au Brésil. L’objectif est de s’implanter dans un premier temps dans le Sud de la France (Montpellier, Nice ou Marseille), l’investissement nécessaire montant à environ 500 000 euros. Il s’agira ensuite de s’allier avec un partenaire français pour véritablement s’enraciner dans le territoire. Devenir franchisé Tea Shop permet de bénéficier de l’étiquette d’un magasin qui possède plus de 120 variétés de thé haut-de-gamme pour les clients.

Victoire Neyraud


Autres actualités