Vendre un commerce


• Comment effectuer l’évaluation des cabinets libéraux

3. La valeur du banquier ou la capacité à pouvoir rembourser un emprunt :

Cette méthode consiste à déterminer le montant qui permettrait au repreneur de s’acquitter de son emprunt d’achat sans toutefois handicaper ses revenus. L’acquéreur conserve ainsi une rétribution se rapprochant de celle à laquelle il aurait droit en tant que salarié.

En premier lieu, le calcul de cette valeur prend en compte le remboursement d’un prêt équivalant au prix total du cabinet libéral. Les capitaux apportés par le repreneur sont aussi rémunérés. Ensuite, une charge fiscale particulière est prise en compte dans le calcul. Les bénéfices destinés au remboursement de l’emprunt sont ainsi imposés au niveau du repreneur (IR) ou au niveau de la société ayant racheté le cabinet (IS). Finalement, d’autres charges sont ajoutées au calcul. Il s’agit du financement des matériels et des installations ; de la valeur du besoin en fonds de roulement ; et du salaire du repreneur (cette dernière charge équivaut au salaire brut d’un travailleur ayant le même diplôme et la même expérience professionnelle).