Vendre un commerce


Étape 3 : valoriser votre bien

Méthodes comparatives

Les méthodes comparatives font partie des 3 méthodes permettant de définir la valeur d’un commerce. On les appelle communément méthodes des barèmes et elles permettent d’obtenir une image globale de l’entreprise. Leur seul inconvénient réside dans le fait qu’elles nécessitent d’être appuyées par une autre méthode afin de déterminer la valeur réelle d’un fonds de commerce.

• Principe :

Les méthodes comparatives consistent à estimer la valeur d’une entreprise par rapport à d’autres exerçant dans le même domaine et ayant un profil identique. Les entreprises ayant fait l’objet d’une cession ou d’une reprise récente sont couramment prises comme référence. Ces méthodes déterminent la valeur théorique de l’entreprise suivant un barème. Ce dernier est appliqué pour les établissements ayant la même activité et situés dans une même zone géographique. Le barème le plus utilisé est le « Francis Lefebvre Evaluation ». Il permet de déterminer la valeur d’un fonds de commerce par ajout d’un pourcentage ou d’un coefficient multiplicateur. Ceux-ci sont appliqués soit au chiffre d’affaires annuel TTC soit à la recette moyenne journalière TTC.

• Avantages et inconvénients :

a.       Avantages :

- Les méthodes comparatives sont simples d’application et donnent un résultat rapide ;

- Les transactions de référence peuvent être échangées entre le cédant et le repreneur ;

- Ces méthodes sont indispensables dans le domaine de l’immobilier.

b.      Inconvénients :

- Les barèmes ne concernent que quelques domaines d’activités ;

- Les fourchettes de valeur sont très larges ;

- La valeur du fonds de commerce n’est exprimée que suivant son chiffre d’affaires ;

- Les méthodes comparatives ne donnent aucune indication sur le montage financier adéquat ;

- Elles ne prennent pas en compte le bail.

• Application :

- Relevez le montant des chiffres d’affaires des 3 derniers bilans de l’entreprise (ces montants sont HT) ;

- Ajoutez la TVA collectée pour obtenir le chiffre d’affaires TTC ;

- Faites la moyenne des 3 derniers chiffres d’affaires ([somme des 3 derniers CA TTC]/3) ;

- Appliquez les pourcentages ou les coefficients indiqués sur le barème pour obtenir la valeur théorique du fonds de commerce.

Il est ensuite nécessaire d’affiner cette valeur en se référant aux différents éléments caractéristiques de l’entreprise (matériel, réputation du commerce, qualité des produits, etc.). L’aide d’un expert spécialisé dans la reprise d’un fonds de commerce peut s’avérer nécessaire.

Afin de compléter l’analyse de la méthode comparative, les résultats publiés dans les diverses sources d’informations professionnelles peuvent être d’un grand secours. Parmi ces sources, on peut citer les chambres consulaires, les fédérations et syndicats professionnels, les sites dédiés (Argus des commerces, L’hôtellerie-restauration.fr, Interfimo, www.entrepriseevaluation.com…) et les agents immobiliers.