Vendre un commerce


5- Diagnostic humain

• Diagnostic financier PME

Le repreneur doit effectuer une analyse de compte de l’entreprise avant son acquisition. Cette analyse doit porter sur les dernières années d’activité et regrouper les 3 ou 5 années passées selon l’importance du fonds de commerce. Les résultats, en particulier les chiffres comptables, sont en effet des témoins importants permettant de connaître chaque événement de la vie d’une entreprise.

1. Les comptes de résultat et leur évolution

- Le chiffre d’affaires (CA) : l’examen de l’activité permet de déterminer l’origine, la récurrence et la ventilation annuelle du chiffre d’affaires selon le client, le produit et la zone géographique. Il est important d’évaluer l’évolution du CA (hausse ou baisse sur une période d’activité, changement d’une année à l’autre et comparaison avec d’autres entreprises exerçant dans le même domaine).

- Les postes de charge : l’analyse des charges consiste à déterminer les moyens mis en œuvre par l’entreprise pour lui permettre de réaliser ses activités. Le niveau d’activité nécessite d’être préalablement bien connu et exprimé en euros et en unités de production.

Les charges sont généralement classées selon leur nature. Il peut s’agir de matières premières ; de charges externes (loyers, factures, etc.) ; d’impôts et de taxes ; de salaires et de charges sociales ; d’amortissement et de provisions ; et de frais financiers.

Les charges ont généralement tendance à évoluer. Le repreneur devra essayer de comprendre les éventuels changements et en déduire les raisons. Il s’agit souvent de faiblesses (baisse de productivité et de compétitivité, perte d’un client ou d’un produit important, vente à perte de différents produits, etc.).

2. Les bilans et leur évolution

L’analyse du bilan et de son évolution se base sur deux points :

-          Les éventuelles menaces pouvant toucher la trésorerie et compromettre le règlement de l’emprunt effectué pour l’achat de l’entreprise (évolution future du besoin en fonds de roulement (BFR), besoins futurs en investissements et délai de paiement de la dette financière).

-          Les erreurs de jugement sur la valeur réelle de l’entreprise à travers l’analyse des créances clients, des stocks ainsi que des dettes et leur exhaustivité.

L’évolution du BFR :

Il s’agit de l’analyse de l’origine du BFR et de son évolution au cours d’une année et à l’intérieur d’une année sur l’autre. L’évaluation est effectuée en euros et en jours de chiffre d’affaires pour connaître le niveau d’activité de l’entreprise.

Les besoins futurs en investissements :

Une étude de l’actif immobilisé de l’entreprise et de son évolution sur plusieurs années doit être effectuée afin de connaître le rythme et le niveau d’investissement du cédant.

Le délai de paiement de la dette financière :

La dette financière englobe les dettes bancaires (emprunts, découverts…) et les comptes-courants d’associés dans le cas d’une société. Elle exclut les dettes liées à l’exploitation courante comme les dettes fiscales et sociales appréhendées ou les dettes auprès des fournisseurs.

L’évaluation des stocks, des créances clients et des dettes :

L’évaluation de ces éléments permet d’apprécier l’entreprise à sa juste valeur et d’évaluer correctement son prix. Au cas où une partie du stock est obsolète, la valeur de celui-ci est diminuée suivant le nombre de produits invendables. Cette réduction de la valeur est également valable si une créance clients semble douteuse. En règle générale, la garantie de passif permet de se protéger contre ce risque.

3. Evolution et comparaison par les ratios

Lors du diagnostic financier, il est essentiel de comprendre la valeur des ratios et l’origine de leur évolution. Une comparaison des ratios de l’entreprise est nécessaire pour connaître sa position au sein de son secteur d’activité.

Il est possible d’obtenir les ratios par secteurs professionnels auprès de la Fédération des centres de gestion agréés ou auprès de la Banque de France.