Acheter un commerce


Quelques statistiques

Les secteurs d'activité concernés

En principe, la reprise affecte des fonds de commerce et artisanaux (commerces de détail alimentaires ou non, coiffure, réparation automobile, etc.) ou des cafés hôtels restaurants. Le tableau suivant établi par l’Insee résume les secteurs d’activité et le marché de la transmission organisé pour eux.

 

Secteurs d'activité

Activités du secondaire

- dont industrie

- dont construction

11 %

5 %

6 %

Activités de type commerce

- dont commerce

- dont commerce de détail

- dont commerce de bouche

- dont hôtels, cafés, restaurants

- dont immobilier

69 %

30 %

23 %

5 %

32 %

1 %

Activités de type services

- dont transports

- dont services aux entreprises

- dont éducation/santé

- dont activités récréatives, culturelles et sportives

- dont services aux personnes

20 %

3 %

5 %

4 %

1 %

6 %

 

Il est à remarquer qu’en France, la tendance s'éloigne de la répartition sectorielle de l'emploi. C'est la raison pour laquelle il est de plus en plus fréquent que les repreneurs soient issus des grands groupes de services qui ne songent pas à reprendre un fonds de commerce.

 Il existe également une inadéquation entre l'offre et la demande.

- D'un côté, les entreprises reprises sont majoritairement des fonds de commerce, qui n'intéressent exceptionnellement que peu de repreneurs. De ce fait, la plupart des fonds artisanaux dans les zones rurales n’ont guère d'acquéreurs et/ou ne valent plus rien.

- De l'autre, les repreneurs venant des principales villes de France (et notamment Paris) cherchent à reprendre une entreprise de plus de 10 à 20 salariés, si possible une entreprise de services à forte valeur ajoutée.

Contacter PIC Inter

Les champs marqués (*) sont obligatoires