Acheter un commerce


Quelques statistiques

Les chiffres de la reprise

Combien d'entreprises font l'objet d'une opération de transmission-reprise chaque année en France ?

La réponse à cette question requiert tout un travail de recoupement dont les traitements et les résultats sont manipulés avec précaution.

Le nombre de reprises d'entreprises intègre des mouvements juridiques équivalant à un réel transfert de propriété d'un dirigeant à un autre dirigeant et des reprises d'entreprises par achat d'actions ou de parts sociales.

Toutefois, les travaux de recoupement ont permis d’évaluer l'ensemble des reprises d’entreprises individuelles et de sociétés à près de 60 000.

- Depuis de nombreuses années, les reprises d'entreprises individuelles font l’objet d’une diminution permanente. Cependant, le nombre global des reprises est en augmentation puisque bon nombre de transmissions se font sous forme de sociétés et non d’entreprises individuelles et justement, les statistiques ne tiennent pas compte de ce type d’opération.

- D’après le réseau Forces, d’autres facteurs interviennent dans la diminution du nombre de reprises d'entreprises individuelles, notamment le manque d'anticipation des cédants, le défaut d'information des repreneurs, la prise de parts de marché par des entreprises plus importantes, la réorganisation des circuits de distribution, le marché de la reprise difficile d’accès.

- Enfin, une question reste ouverte : qu’en est-il de la transmission des TPE dont le dirigeant est âgé ?

En général, les repreneurs cadres provenant de la grande et de la moyenne entreprise s'intéressent plutôt aux entreprises de 10 à 50 salariés.

La taille des entreprises cédées
Le tissu économique français est majoritairement composé d'entreprises de petite taille. Sur les 60 000 entreprises reprises chaque année, environ 3 000 à 4 000 d’entre elles ont plus de 5 salariés.

Contacter PIC Inter

Les champs marqués (*) sont obligatoires